mardi 26 juin 2012

Le testament du Professeur Zuckerman de Francis Malka

Le testament du Professeur Zuckerman  Francis Malka  Collection America  Hurtubise  226 pages

Résumé:
Le professeur Zuckerman est mort.  Il savait qu'il allait mourir, qu'on allait le tuer.  Avant que la mort ne vienne le chercher, il a laissé 34 lettres à son fils David avec lequel il était brouillé depuis un moment.  34 lettres pour lui expliquer ses recherches sur les origines de la vie sur terre.  34 lettres pour lui permettre de trouver qui ou quoi l'a tué et tous les événements qui ont mené à sa mort.

Critique:
Le procédé choisi par l'auteur, soit la série de lettre écrite par un père à son fils qui les reçoit après la mort de celui-ci est intéressant.  C'est en quelque sorte une espèce de lien entre les deux.  On comprend assez vite que la relation père-fils n'a pas été idéale et que les recherches du père ont pris le pas sur son rôle paternel.  Il ne tente pas de s'en excuser, ce qui est fait est fait.  C'est le présent qui est le plus important à ses yeux et s'il peut par l'importance qu'il accorde à son fils après sa mort se racheter un peu et bien tant mieux.  Les lettres sont centrées sur les événements du laboratoire.  On parle un peu du passé, mais surtout du présent.  Le père étant un scientifique avant d'être un auteur, le style des lettres est simple et direct.  Il ne s'embarrasse pas des détails, il est dans les faits, dans ce qui se produit dans sa vie et autour de lui.  Et dans ses recherches.  On parle ici des origines de la vie sur Terre, de comment de simples éléments chimiques distincts ont fini par donner lieu à l'évolution et aux formes de vie évoluées que nous sommes.  Le Pr Zuckerman essaie de reconstituer les premières étapes de la vie sur Terre.  Ça pourrait être barbant, on pourrait se perdre dans les trucs techniques, mais c'est absolument pas le cas.  On en apprend de grands bouts avec une remarquable facilité.  En fait, l'auteur utilise un procédé simple pour expliquer le tout: le Pr Zuckerman explique les trucs les plus importants au vice-président de la compagnie qui l'emploie, donc à un personne qui n'est absolument pas un scientifique.  Excellente idée de sa part.  On se retrouve avec ce livre pris comme par une enquête, une enquête que l'on mène avec le fils à partir des lettres du père.  Intéressant, intelligent et un dénouement que je n'ai pas le moins du monde vu venir.  Mais là absolument pas.  Une excellente lecture, vraiment!

Ma note: 4.75/5

Je remercie Diffusion HMH et plus particulièrement Louise pour ce service de presse.

2 commentaires:

  1. J'ai beaucoup aimé moi aussi....petit bémol par contre pour la fin que j'ai vu venir à 100 mille à l'heure....pour en avoir lu une semblable dans Cyanure de Camilla lackberg....et surtout c'était une des seule façon de terminer sans changé le mode épistolaire et le narrateur. Mais le thriller scientifique prend de plus en plus de place et je ne m'en plaindrai pas! ça m'as donné envie de lire ses deux autres livres!

    RépondreSupprimer
  2. Ah ben, moi, je n'ai pas vu venir la fin du tout! Et je te recommande fortement La noyade du marchand de parapluie que j'ai lu l'an dernier. Faut que je le croise en dédicace quelque part cet auteur maintenant, j'ai deux livres à faire signer! :D

    RépondreSupprimer