vendredi 13 juin 2014

Simple, mais pas simpliste

Salut!

Une des grandes qualités d'un bon auteur est de savoir rendre les choses d'une simplicité limpide, même les plus complexes.  En d'autres mots, de rendre la complexité simple, de façon à ce que même quelqu'un qui ne connaît pas beaucoup ce dont il parle puisse comprendre.  Dans un film parlant de danse, le professeur disait à ses élèves (une bande d'ados en retenue) que les grands danseurs donnent l'impression que ce qu'ils font est facile, même si ce ne l'est pas.  C'est la même chose en écriture.  Quand on lit un bouquin décrivant une réalité complexe, mais que tout s'emboîte, tout coule avec facilité, presque sans s'en rendre compte, il y a le talent de l'auteur qui entre en jeu.

Cependant, simple ne veut pas dire simpliste!  Quand quelque chose de complexe est écrit de façon simple, ça va, mais quand un auteur prend ses lecteurs pour des idiots et leur sort des fadaises, il n'a pas compris le sens de simplicité.  La simplicité, c'est rendre accessible quelque chose de complexe, pas prendre le commun des mortels pour des idiots!  Je pense à de nombreux livres destiné à un public de jeunes lecteurs en disant cela: bon nombre sont destinés à des enfants de 7 ou 8 ans, mais semblent écrit pour des jeunes de 4 ans...  Phénomène malheureux, mais récurrent.  Écrire un bon roman jeunesse, suffisamment simple pour être accessible à de jeunes lecteurs, tout en gardant un bon niveau d'intrigue et de style est un art qui n'est pas donné à tous les auteurs.  On peut croire que les enfants sont jeunes, qu'ils ne font pas la différence...  Bien au contraire!  Les jeunes sont beaucoup moins dupes qu'on ne pourrait y penser quand on essaie de leur en passer des vites!  Si vous lisez un roman jeunesse et que c'est ennuyeux, votre jeune risque de penser la même chose.

Même chose pour un article scientifique.  Un bon vulgarisateur saura rendre le jargon scientifique facile à comprendre pour des non-initiés.  Pour ce faire, il multipliera les exemples, saura faire ressortir l'essentiel de ce qu'il veut faire connaître et comprendre, adaptera son vocabulaire, fera le ménage entre les détails qui titillent le scientifique qu'il est et ce qu'il doit transmettre pour permettre la compréhension de son domaine.  Mine de rien, c'est un exercice très complexe.  Pour rendre sa discipline simple à comprendre, il doit en avoir une connaissance précise et approfondie.  Il doit réfléchir à ce qu'il veut que les gens comprennent et par quel chemin il doit passer pour leur montrer la voie.  Je m'imagine facilement un scientifique, affalé sur son fauteuil, en train de se casser la tête pour expliquer simplement une nouvelle découverte qui excite ses neurones au plus haut point... à cause de leur magnifique complexité.  Et il doit rendre tout ça compréhensible pour des profanes.  Coït de chercheur interrompu!

Il en est de même pour les inextricables situations qui peuvent toucher l'âme humaine.  Certaines émotions sont tellement complexes, comment peut-on les exprimer à l'écrit sans se perdre dans le vocabulaire précieux ou savant?  Faire ressortir tous les tourments de l'âme humaine peut se faire avec le vocabulaire d'une personne qui n'a complété que son secondaire 5, l'essentiel n'est pas là: il est dans la façon de l'exprimer.  Ici, entre en ligne le talent et l'expérience de l'auteur.  Car si les émotions sont complexes, leurs innombrables nuances peuvent être exprimer de façon simple.

L'art de rendre les choses simple est complexe, non pas parce que le point de départ l'est, mais bien parce qu'il demande une compréhension supérieure de son sujet.  Faire en sorte que tout coule, que les idées s'enchaînent les unes aux autres, qu'une ligne claire se dessine, ça demande du talent, mais aussi de savoir où l'on s'en va.  Les idées de base qui sont floues ne donnent pas des résultats clairs.  La simplicité, c'est savoir saisir l'essence, le sens de base de ce que l'on veut expliquer.  La complexité peut se cacher sous des mots simples.

Ce ne sont pas tous les auteurs qui atteignent ce niveau.  Certains seront simplistes, d'autres trop complexes, se perdant dans les détails.  La simplicité demande à la fois du talent et de l'art, celui de savoir expliquer sans en avoir l'air.  Du talent et du travail, mais le plus souvent les deux.

@+ Mariane

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire