mercredi 4 juin 2014

Trace indélébile

Salut!

Je ne sais pas pourquoi, mais certains livres laissent une trace, plus puissante que les autres.  On a beau lire des dizaines de livres différents chaque année, ceux-là, même dix ans après, on s'en souviendra encore.  On garde une image intacte de notre lecture.  Ce ne sont pas nécessairement les coups de coeur qui entrent dans cette catégorie, même s'ils en font souvent parti.  Ce sont des livres qui laissent sur nous une trace indélébile, qui ne s'efface pas, qui reste, peu importe l'usure du temps.

La stratégie Ender m'a marquée, profondément.  C'est le dernier en date.  Dire que j'attendais avec impatience la sortie de l'adaptation cinématographique est un euphémisme!  D'ailleurs, il est bon, le film.  Pas à la hauteur du livre, mais ça c'était impossible.  Tout de même, il est bon.  Depuis que je l'ai lu, j'y aie pensé et repensé des dizaines de fois.  Je revois des moments, je comprends mieux certains passages et surtout, je me rappelle quel régal de lecture ce fut que ce livre.  L'effet reste entier par contre: j'ai été foudroyée par cette histoire.  Pourquoi?  Je ne sais pas, je ne le saurais sans doute jamais.  Peut-être était-ce le fait que j'étais à cette époque immobilisée sur mon divan à cause d'une douloureuse entorse dorsale (je ne souhaite à personne d'éprouver cette douleur!).  Peut-être qu'à ce moment-là de ma vie, l'histoire de cet enfant, Ender, entraîné à ne voir rien d'autre que la stratégie dans toutes les parties de sa vie, avait des résonances dans ma propre vie?  Je ne sais pas.  De toutes façons, au fond, ce n'est pas important.

Je pourrais aussi citer Rouge Brésil comme livre qui m'a marquée.  Et le deuxième tome d'Eragon.  Les livres qui m'ont marquée de cette façon sont une poignée.  Ils se démarquent de tous les autres. Comme si au travers des innombrables livres qu'on lit, ils restaient éternellement sur une planète à part.  Ce sont des étoiles qui continuent à briller alors que les autres étoiles filantes ont depuis longtemps disparu.  Je lis une bonne centaine de livres par année, mais ceux-là, ils se démarquent, ils restent dans ma tête.  Et aussi comme référence pour les autres, parce que ceux-là, ils montrent ce que peux être l'excellence sur un point ou un autre.  On les garde en tête quand on en lit d'autres.

Je ne dis pas que ces livres sont mes préférés, qu'ils sont les mieux écrits du monde ou encore qu'ils sont de ce genre de livres qu'on relirait encore et encore.  Pas du tout.  Loin de là même.  Mais ces livres appartiennent à une catégorie à part.  À jamais.

@+ Mariane



2 commentaires:

  1. De mon côté, j,ai été marqué (bien sûr) par Le crime de l'Enchanteresse de F. Pelletier et la Requête de Barrad de J. Champetier.

    Dune a eu une forte influence sur moi ainsi que Tyranaël et un recueil de contes québécois rassemblés par Claude Aubry.

    Et je suis content que Ender t'aie laissé aussi forte impression... ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me demande pourquoi tu es si content :P Je ne me rappelle plus qui m'avait donné ce livre au juste! ;)

      Supprimer