mardi 17 juin 2014

En état de roman: 35 portraits de géants des lettres de Robert Lévesque

En état de roman: 35 portraits de géants des lettres  Robert Lévesque  Les libraires  150 pages  Lu en numérique



Résumé:
Pour ses 15 ans, la revue Les libraires nous offrent un recueil de 35 des meilleurs chroniques tenues par Robert Lévesque dans la revue du même nom au cours des années.  Publiées à l'occasion de sortie d'anthologie, de biographies, de correspondances ou d'adaptations cinématographiques, ces chroniques nous font découvrir ou redécouvrir nombre de grands des lettres, qu'ils soient morts ou vivants.

Mon avis:
Aussi fervente lectrice de la revue Les libraires suis-je, je n'avais jamais véritablement porté attention à la chronique de Robert Lévesque.  Il faut dire que si on les lit une à la fois et qu'on attend quelques mois entre chacune d'entre elles, l'effet est moins puissant.  D'où l'excellente idée de les rassembler ici.  Ces chroniques sont ancrées dans le temps: l'auteur y mentionne souvent la raison qui le pousse à s'intéresser à tel ou tel auteur, habituellement au rythme des publications les concernant, plus rarement de leur mort ou dans certains cas des prix qu'on leur remet (un petit prix Nobel?  Bonne occasion d'en discuter!)  Peu importe d'ailleurs la raison, car elle est avant tout un prétexte pour discuter d'un auteur, de ce qui l'a allumé, fait écrire, passionné dans sa vie.  Aux côtés de Robert Lévesque, on plonge dans les eaux de la littérature et surtout de ceux qui la font vivre, les auteurs.  De Charles Dickens à Jules Verne, d'Alice Monroe à José Saramago, il nous raconte, décrit, fait connaître des auteurs qui se sont illustré par leurs écrits.  Certes, on aurait sans doute pu en mettre bien d'autres, mais la sélection demeure intéressante car elle laisse autant de place à des auteurs très connus qu'à des auteurs moins connus et qui sont très intéressants à découvrir.  Et même pour les très connus, il est plaisant de les redécouvrir sous la plume de l'auteur, car il nous livre des textes extrêmement littéraires pour nous faire découvrir ces auteurs.  Il n'hésite d'ailleurs pas à nous donner son opinion et à intervenir dans ses chroniques en nous racontant ses anecdotes de lecteurs.  Un seul auteur québécois dans le lot, Gilbert LaRoque.  Un oublié de nos lettres, mais comme l'auteur le mentionne, cet exception est avant tout dû au fait que sa chronique est dédiée aux lettres étrangères et la présence de cet auteur dans ce recueil à son quasi-oubli de notre culture littéraire.  Une façon de lui redonner sa place.  Le fichier epub était impeccable et j'ai beaucoup apprécié la césure entre les différentes chroniques: on avait toujours l'impression d'une «page blanche» entre les différentes chroniques, ce que j'ai beaucoup apprécié.  Étant donné qu'il n'y a pas de gaspillage de papier, pourquoi se gêner après tout!  Une excellente idée, espérons que la revue Les libraires  récidivera avec d'autres de ses chroniqueurs, mine de rien, ces chroniques sont de véritables mines d'or sur la littérature!

Ma note: 4.75/5

*Le fichier numérique est uniquement disponible sur le site leslibraires.ca.  Vous n'avez qu'à cliquer sur l'image pour le trouver facilement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire