jeudi 20 septembre 2012

Les Maudits: 1- Résurrection d'Édith Kabuya

Les Maudits  tome 1  Résurrection  Édith Kabuya  De Mortagne  476 pages

Résumé:
Robin Gordon vit dans une petite ville et mène sa vie tranquillement.  Jusqu'au soir où elle est attaquée en sortant d'une fête avec des amis.  Et qu'elle meure.  Vraiment.  Sauf qu'elle revient à la vie.  L'ami de son frère, Vince, la ramène à la vie.  Faisant d'elle la même chose que lui. Une Maudite. 

Critique:
J'aurais tendance à dire mal balancé comme livre.  Il flirte avec deux genres sous-genre de la littérature fantastique, soit le romantique à la Fascination de Stephenie Meyer et l'aventure à la Pouvoirs obscurs de Kelley Armstrong, mais en n'étant ni l'un ni l'autre, on se retrouve avec la bizarre impression d'être assis entre deux chaises tout le long du récit.  (Petit détail, j'ai eu cette impression à la lecture de plusieurs livres dans le genre paru chez De Mortagne, peut-être est-ce un effet dû à la direction littéraire)  L'écriture n'est pas super intéressante, c'est écrit, mais ça n'a pas le deuxième niveau qui donne sa personnalité à l'écriture d'une auteure.  Son style personnel n'est pas développé.  Il est à mentionné qu'il s'agit d'un premier livre, on ne peut pas tout réussir du premier coup!  Et je me question un peu sur le choix de donner un patronyme entièrement anglophone à un personnage sensé vivre dans une petite ville du Québec.  Est-ce que l'histoire est située au Québec ou aux États-Unis comme de nombreux autres récits dans le genre?  Encore là, l'impression d'être assis entre deux chaises persiste.  Néanmoins, les idées sont là, et les bases de ce qui pourraient être une bonne série sont en place.  Les familles Maudites, les gitans, des personnages qui ont une bonne profondeur (je pense à Vince et à Phoebe) sont là et c'est intéressant.  Le potentiel est là.  On reste un peu trop en surface pour tout ce qui concerne la Confrérie et c'est dommage, parce que l'on sent qu'elle va avoir un énorme impact sur la suite.  Elle reste comme un élément étranger au récit pour ce tome-ci, on en parle, mais c'est comme détaché du reste de l'histoire, comme un élément à l'écart en filigrane, sans vraiment ressentir son impact ou son poids sur la vie de Robin.  Par contre et c'est à souligner, l'auteure a su habilement évité le piège du chapitre où-je-vous-explique-comment-mon-monde-fonctionne-en-vous-jettant-toutes-les-infos-à-la-tête-d'un-coup et l'a plutôt habilement, par petites touches, intégré au corps du récit.  Autre détail important, Robin n'a rien d'une nunuche de service.  Même si elle ne prend pas toujours les bonnes décisions, elle ne fonce pas toujours tête baissée comme une idiote!  Bon point pour elle.  Bref, une lecture en demie-teinte qui a du potentiel, mais sans être à la hauteur de ses idées. 

Ma note: 3.25/5

Je remercie l'auteure de m'avoir offert son livre. 

3 commentaires:

  1. Ouf... ça semble particulier comme écriture. Pas sûr que je vais essayer...

    Bonne critique, en tout cas: neutre, appuyée sur des faits vérifiables dans le livre et non du subjectif... c'est comme ça que j'aime les critiques ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Je me le suis procuré hier, au lancement d'Edith! J'ai hâte de lire (à peine eu le temps d'en dévorer quelques pages en rentrant, dans le métro) !

    RépondreSupprimer
  3. @Sebas, j'essaie toujours d'être précise dans mes critiques quand je sors des points négatifs. Pour moi, une bonne critique peut aider aider l'auteur à s'améliorer, même si elle est négative.

    @Pat, bonne lecture! C'était bien le lancement?

    RépondreSupprimer