jeudi 6 septembre 2012

Javotte de Simon Boulerice

Javotte  Simon Boulerice  Leméac  182 pages

Résumé:
Javotte, c'est la belle-soeur de Cendrillon.  Prenez-là et mettez-là dans une petite ville de banlieue, aujourd'hui, avant sa rencontre avec sa future demie-soeur et victime.  Et vous obtenez ce petit bijoux de Simon Boulerice.

Critique:
Javotte est disons-le au départ, un sale personnage.  Méchante, cruelle, imbue d'elle-même, menteuse, jalouse, égoïste, vengeresse, intolérante, bref, rien pour se faire aimer.  Absolument rien.  Et elle est capable de tout pour atteindre ses buts.  Une sale fille.  Et pourtant, en vivant ce que l'on vit à l'intérieur d'elle, on ne peut pas vraiment la haïr, juste la trouver vraiment conne.  Parce qu'elle refuse d'aller vers les autre.  Parce qu'elle est restée une petite fille à l'intérieure d'elle qui a peur que les autres ne l'aiment pas.  Parce que sa mère est tout sauf une mère et qu'elle souffre d'autant plus de la mort de son père.  Je vous le dit, une petite fille trop vite grandie dans un corps d'adolescente.  Qui fait la brillante démonstration que la cruauté peut être jouissante à lire, enfin, surtout quand on en est pas la victime!  Ah oui, ses célèbres grands pieds viennent de l'accident qui a tué son père et où elle s'est fracturé les deux pieds.  Quand ils ont enlevé les plâtres, elle chaussait du...  enfin, elle avait des pieds beaucoup trop grands et ne réussissait pas à s'aimer, alors être aimée des autres!  Tant qu'à risquer l'échec... autant s'assurer que tout le monde la haïsse!  Et pour ça tous les moyens sont bons.  L'auteur a eu le génie de se glisser dans la peau d'une adolescente mal dans sa peau sans que nulle part on ne sente que c'est un homme qui écrit.  Et la langue française est ici maniée brillamment: c'est accessible, mais en même temps, subtilement recherché.  N'eut été de la sexualité ici présente, ça aurait fait un excellent roman pour ados, mais c'est trop cru pour eux.  Javotte est trop crue.  Tant mieux, on la garde pour nous adulte qui aimons nous délecter des aventures de cette adolescente grandie trop vite tout droit sortie des contes de fées!

Ma note: 4.25/5

Je remercie Leméac et plus particulièrement Josée pour ce service de presse.

2 commentaires:

  1. Ah c'est intéressant comme bouquin! :) Moi qui adore (on s'en serait pas douté) les réactualisations de vieilles histoires! ;)

    RépondreSupprimer
  2. @Gen, plutôt une réexploration d'un personnage. Mais c'est très intéressant!

    RépondreSupprimer