mercredi 8 juin 2011

La planète littérature

Salut!

9 octobre 2010.  Je me lance sur la planète blogue.  Hé oui, il y a de cela plus de 6 mois déjà!  Je m'attendais au début à me faire une petite place sur le web et à, au mieux, avoir quelques commentaires, à pouvoir faire des critiques de livres et à dire, ne serait-ce qu'au mur, ce que je pensais de la littérature et du livre.  De mon milieu, la librairie, de son effervescence, de tout plein de choses.  Je me suis lancée dans l'aventure assez candidement, mais avec beaucoup de bonne volonté.  J'ai écrit et constaté que ça prend un certain temps pour trouver sa voix de blogueuse.  J'ai fait des billets avec beaucoup de naïveté, pensant au départ que c'était bon et en les relisant quelques mois plus tard pour constater que ce n'était pas nécessairement ma voix qui parlait, mais ce que je pensais que les gens voulaient entendre.  Ce n'est plus le cas maintenant, même si je ne dis pas encore tout.  Je garde certaines de mes opinions plus tranchée pour moi, pas par souci de censure, mais bien parce que je sens que certaines d'entre elles ont besoin de prendre de la maturité avant de jaillir en longs billets.  Vous inquiétez pas, certaines idées sont justes comme le bon vin: plus c'est long, plus c'est bon!

Cependant, il y a une chose qui a changé dans ma vie de lectrice et de libraire depuis que je blogue. Une chose importante, mais que je n'aurais jamais pensé qui changerait tant de choses: je me suis intéressée de plus près à la planète littérature.  Oui, oui!  La littérature est une planète.  Une planète où on peut discuter, se rassembler, échanger et dire ce que l'on pense.  Où on utilise des mots et où on aime une chose en particulier: les mots et les histoires qu'ils nous permettent de raconter.

J'ai toujours été lectrice depuis que j'ai appris à déchiffrer les petits trucs noirs qui fourmillent sur les pages, ce qui a changé, c'est le fait de sortir dehors.  De sortir de chez moi, de quitter mon ordinateur, qui même avec les forums de discussion ne rendent pas les contacts humaines, j'ai décidé de prendre voiture, sac à main (et livres à faire dédicacer...) et de partir à l'aventure.  Salon du livre de Montréal, mais ça, c'est une destination connue...  J'ai innové, je suis allée au Salon du livre jeunesse de Longueuil, au Festival Métropolis bleu, au Congrès Boréal et je surveille de plus près cahier du livre dans les journaux et revues littéraires.  Pas toujours, pas tout le temps, mais nettement plus qu'avant.  Je m'intéresse davantage aux débats sur le livre.  On pourrait dire que je sors de ma coquille, mais je dirais plutôt que je me branche sur la planète littérature.  Une belle planète, pleine de possibilités, de rencontres, de choses à découvrir.  Et ce n'est pas fini.

Ça ne fait que commencer.

Et si vous saviez à quel point j'adore ça!!!

@+ Prospéryne

7 commentaires:

  1. Oh oui je le sais à quel point tu adores ça! lolll Dis donc ma chère ça te dirais une petite virée sur la rue Mont-Royal encore cet été?

    RépondreSupprimer
  2. OUI, OUI, OUI, OUI, OUI!!!! Mais je te laisse les livres de cuisine, de toutes façon, je piquerai les recettes sur ton blogue! :P

    RépondreSupprimer
  3. Je viens de voir ta discussion sur le forum... tu as fait vite!

    RépondreSupprimer
  4. Si tu peux, je te conseille les Correspondances d'Eastman.

    RépondreSupprimer
  5. Oh, je vais sûrement pouvoir ClaudeL Je fais ma curieuse, alors autant profité de toutes les occasions!

    RépondreSupprimer
  6. C'est tellement vrai ton billet Prospéryne. D'ailleurs c'est une planète qui à explorer prend pas mal de temps libre ! On découvre plein de chose, on note plein de livre qui pourrait nous plaire ou qui nous font envie mais au final on a un peu moins de temps pour les lire !

    RépondreSupprimer
  7. @ Hélène, tu n'as que trop raison sur ce point-là!

    RépondreSupprimer