mercredi 1 juin 2011

L'argent et les mots d'André Schiffrin

L'argent et les mots  André Schiffrin  La Fabrique  101 pages

Résumé:
Les mots ont un pouvoir, car ils transportent les idées, tout le monde le sait.  Depuis des siècles, l'édition, les librairies, la presse et plus récemment Internet ont utilisé les mots pour diffuser l'information et de manière plus large, créer une industrie basé sur les usage et leur diffusion sous différentes formes (livres, journaux, etc).  Or, depuis quelques décennies, le grand pouvoir financier s'est emparé du pouvoir des mots en prenant en otage ses moyens de production et de diffusion.  Alors, la relation entre l'argent et les mots a complètement transformé le domaine.  Et pas nécessairement pour le meilleur.

Critique:
Ce petit opus est très court, tellement que c'est une accusation de faiblesse de prétendre qu'on a pas le temps de le lire.  Une heure ou deux et pop, c'est fait.  D'autant plus que pour un essai, la lecture est aisée et les idées sont expliquées simplement et truffées d'exemples concrets.  La sonnette d'alarme est fermement sonnée, mais le ton n'est pas celui de la catastrophe pour pousser les gens à agir sans réfléchir.  Il explique la situation, détaille les problèmes avec simplicité et suggère en tout temps des solutions.  D'ailleurs celles-ci sont simples, efficaces et s'inspire de mesure déjà existantes dans les pays mêmes ou encore d'exemple concret d'expériences à l'étranger.  L'édition, le cinéma, les librairies, la presse, l'espace intellectuel réduit, tous y passent.  L'auteur explique pour mieux nous faire comprendre les enjeux, mais sans jamais tomber dans le pamphlet où un coupable serait pointé du doigt.  Le système du grand capital est certes visé, mais en même temps, ce n'est pas une personne à abattre non plus!  Un excellent petit opus à découvrir.

Ma note: 4.5/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire