mardi 21 octobre 2014

Le point B de Zviane

Le point B  Zviane  Monet éditeur  120 pages


Résumé:
Émile est un compositeur.  Pas pour le cinéma, pas pour la télé, non, un compositeur comme l'était Mozart et Beethoven.  Sans le lustre que ces grands de la musique avaient.  Pris dans ses questionnements face à la musique et à la composition, Émile est pris d'apathie.  Jusqu'à sa rencontre avec Blanche, une étudiante en interprétation qui va le pousser à sortir de ses zones de confort pour pousser plus loin, à la fois en musique... et dans ses sentiments envers la belle.

Mon avis:
Un Zviane où il n'y aurait ni musique, ni remise en question, ce ne serait pas un Zviane!  Ce tome-ci ne fait pas exception.  Plus je lis son oeuvre, plus j'en découvre la finesse et l'élégance.  C'est léger, c'est aérien.  C'est comme une sonate, tout en délicatesse, autant dans le dessin que dans les émotions des personnages.  Il n'y a rien de caricatural dans cette BD.  On plonge en douceur dans les émotions des personnages, particulièrement d'Émile, être pétri de questions sans réponses et de désirs qu'il ne sait s'ils seront assouvis un jour.  Étudiant en composition, il est jumelé à une étudiante en interprétation, pour développer leurs compétences croisées.  À cause d'elle, il doit faire face encore plus directement à ses angoisses, car il se rend bien compte que la jeune femme est une bête d'interprétation et il veut être à la hauteur.  De là, un chemin intérieur qui le mènera à vouloir faire sa conquête... par la musique.  J'ai beaucoup aimé les différents personnages de cette BD.  Ils sont vrais, simplement des êtres humains que l'on croise pour un moment de leurs vies.  J'ai beaucoup aimé le dessin avec les multiples nuances de marron (contrairement à la majorité des BDs, le texte est imprimé en nuances de maron clair et foncé).  Bien aimé l'extrait où Émile se remet aux exercices de gammes et la façon dont l'auteure exprime le fait qu'il se mêle dans ses notes (une portée toute emmêlée en fin de ligne avec des notes pêle-mêle).  Coup de coeur pour Laurianne, la coloc gothique d'Émile qui endure ses éternels apitoiements sur lui-même et qui réussit quand même à trouver l'énergie de lui botter le derrière.  Bref, cette BD est un amour, un petit bijou tout doux, sans arrêtes, qui nous fait passer un merveilleux moment dans la tête et le coeur d'un compositeur d'aujourd'hui.

Ma note: 4.75/5

5 commentaires:

  1. Aucun lien avec ton billet, mais je me demandais si tu savais que dans le nouveau catalogue d'Alire, en page 13 (ma fiche) tout en bas...

    ...l'extrait critique est de toi ;-)

    Félicitations :)

    http://flipbook.cantook.net/?d=%2F%2Fwww.entrepotnumerique.com%2Fflipbook%2Fpublications%2F23295.js&oid=33&c=&m=&l=fr&r=&f=pdf

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Waouh!!!!!! La classe! Merci de me le signaler Sébas! Par contre, je te signale que Printemps 2015 n'est pas une date assez précise pour moi pour la sortie de ton tome 2 :P

      Supprimer
    2. Pour la date, je n'en sais pas davantage pour l'instant...

      Supprimer
  2. Éditions Monet ?! Tu m'en apprends ! Je ne connaissais pas cette maison d'édition qui a certainement à voir avec la librairie du même nom. Je n'avais non plus entendu parler du Point B de Zviane. Tu en donnes vraiment le goût. Comme Marsi ne lit pas les commentaires que je disperse ici et là, je pense lui acheter pour sa fête ou Noël. Il l'aime bien et j'ai la fierté de lui avoir fait découvrir cette bédéiste avant même qu'elle soit éditée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils en ont fait quelques-uns, mais Le Point B est le seul que je connais. C'est suite à un concours que Zviane a été publié par eux.

      Supprimer