samedi 20 novembre 2010

Salon du livre de Montréal: Deuxième journée de visite, jeudi le 18 novembre 2010

Salut à tous!

Oui, je sais, je n'ai rien posté ni hier, ni jeudi!  C'est qu'habitant en banlieue, je me retrouve à me promener en transport en commun pendant le Salon, alors forcément, les horaires sont moins souples et je suis rentrée très tard jeudi.  Pour une journée joyeusement commencée à 6h le matin, je suis allée rejoindre mon lit passé 11h le soir.  Ouch!  Bon, je devrais être habituée, je fais la même chose chaque année et je suis assez cinglée pour recommencer à chaque fois!  Quand on aime!

Alors, comme toujours, je me suis tapée toute une série de rencontre, chose que j'adore par-dessus tout du Salon du livre.  Dans l'ordre (approximatif, j'ai vu tellement de monde!)

Hervé Gagnon
Auteur chez HMH.  J'ai vu tellement de garçons défiler en me demande le dernier tome du Talisman de Nergal!  Je fais mon mea culpa, je n'ai jamais ouvert le moindre de ses livres...  Mais bon, sa dernière série, Damné, me fait saliver.  Un gars qui sait de quoi il parle.  On a discuté un peu de son écriture et aussi de sa vie d'écrivain.  Ça fait plaisir de savoir que même s'il n'est pas cité parmi les grands auteurs du Québec, il arrive à vivre en grande partie de sa plume.  Un moment super intéressant!

Maude Royer
Toujours chez HMH pour la série Les premiers magiciens.  Cette fois, j'avais un livre à faire dédicacer et je ne m'en suis pas privée!  Le courant a moins passé, mais j'ai quand même ouvert le livre sur le chemin du retour. (Ce que je n'avais pas fait avant...)  Point positif, le courant passe plus avec le livre qu'avec la dame!  J'en dirai plus quand j'aurais fini le livre!

Lucie-France Dutremble
On change complètement de registre avec cette auteure.  Mme Dutremble fait dans le roman historique, plus précisément dans ce que j'appelle des sagas familiales.  (Je n'ai rien contre les romans historiques, mais je trouve qu'on colle l'étiquette à beaucoup trop de romans qui n'en sont pas!)  Je me suis arrêté complètement par hasard à son kiosque, quand j'ai reconnu la couverture de La vieille laide, roman sur lequel j'avais cliqué lors de son arrivée en librairie, dont j'avais oublié le titre (en me mordant les doigts!) et retrouvé quelques mois par hasard en voyant débarquer le tome 2!  Une rencontre super avec cette auteure extrêmement généreuse que j'ai bien dû monopoliser pendant 10 minutes.  Et hop, ses romans dans ma LAL!  (maintenant que j'ai retrouvé le titre!)

Annie Tremblay
L'auteure de Îcone: Léoden, premier tome d'une série fantastique (aie-je déjà dit que j'adorais ce genre???)  Je n'avais pas lu le livre (bon, ok, manie chez moi de faire dédicacer des livres AVANT de les lire!), mais la dame ne s'en pas le moins du monde offusquée, elle était super contente de faire une dédicace et m'a vantée les mérites de son livre avec un enthousiasme rare!  Je suis partie de son kiosque avec l'envie folle d'ouvrir le livre au plus vite, sauf que vu le nombre de livre que j'ai actuellement en cours, on va attendre un peu!

Yvon Dallaire
Ça peut paraître surprenant de citer un auteur de psychologie parmi les auteurs que j'ai rencontré, mais je suis allée le voir avec une raison très précise en tête.  J'avais lu son Qui sont ces femmes heureuses? et c'est bien parce que j'avais emprunté le livre sur les tablettes de la librairie qu'il n'a pas fini en mille morceaux tellement il m'a mis en rage!  J'étais depuis persuadé de détester M. Dallaire.  Je l'ai abordé en lui disant que son livre a failli faire un vol plané par ma fenêtre et il a éclaté de rire.  Ma colère est tombée d'un seul coup!  Petite conversation brève, mais extrêmement enrichissante avec cet auteur que j'ai au final trouvé extrêmement sympathique.  Il m'a recommandé de lire son Qui sont les hommes heureux? pendant destiné aux hommes de celui que j'ai lu, en me disant que j'allais adoré.  J'en suis persuadée.  (mouahaha!)

Nicolas Sparks
Et oui, le célèbre auteur de romans d'amour pluri-adapté au cinéma était présent au Salon du livre de Montréal.  Le charmant monsieur ne s'exprimait que dans la langue de Shakespeare et je n'avais aucun de ses livres, alors je me suis contentée d'une photo, mais ouf, quel homme que celui-là!  Il ressemble beaucoup plus à un personnage de ses romans qu'à un auteur avec ses muscles parfaitement découpés et son sourire d'ange et...  Bon, je vais m'arrêter là.

Mathieu Blais et Joël Casséus
Je suis restée plus tard au Salon spécialement pour les rencontrer.  Et j'ai tellement bien fait!  Un duo d'auteur allumé, jeunes mais réalistes, qui n'ont qu'un livre à leur actif, mais qui sont à surveiller.  Une super rencontre.  Comme ils n'étaient pas débordés, j'en aie profité pour les monopoliser un bon 15 minutes de temps.  Ils ont gentiment répondu à toutes mes questions et m'ont même expliqué l'origine du mystérieux acronyme ZIPPO du titre.  C'est Zone Internationale de Pillage Public Organisé.  J'adore!  Et tellement en harmonie avec leur roman glauque à souhait.  Ils en sont à travailler à un second opus moins sombre que je vais surveiller!

Sandra Gordon
Une rencontre que j'aurais voulu plus approfondie, je n'avais pas lu le livre, je ne l'avais pas, mais je brûle de le découvrir depuis que la rep de Leméac m'en a parlé (elle fait très très très bien son boulot celle-là!)  Si elle est présente l'an prochain, on se reprendra, mais j'ai comme l'impression que ses Corpuscules de Krause sont le genre de roman à me faire tripper!  Je manque de temps pour tout lire pour profiter à fond du Salon!

J'oublie des noms, mais en fait, j'ai cité toutes les principaux.  Une journée comme ça, on en ressort vraiment fourbu, mais tellement heureux!

@+ Prospéryne

2 commentaires:

  1. Mais ça fait plaisir Sandra! J'espère qu'on pourra se revoir l'an prochain et que cette fois, j'aurais lu ton bouquin et que je vais pouvoir le faire dédicacer!

    RépondreSupprimer