mercredi 29 mai 2013

L'idée des notes

Salut!

Comme chacun a pu remarqué, je mets toujours une note sur 5 à la fin de chacune de mes critiques.  Cette note n'engage que moi et est totalement et complètement personnelle.  On m'a demandé il y a longtemps comment je notais.  En en y repensant dernièrement, je me suis rendue compte que je passe mon temps à mettre des notes, mais que je n'avais jamais parlé de comment je les mettais!  Ceci est mon barème, celui auquel je me fies intérieurement pour donner des notes

5/5: Coup de coeur!  Excellent!  Génial!  Et pour l'écriture et le style, Wouhouhou!  Party time!

4/5: Un très bon livre, qui a des défauts, mais qui vaut largement le détour.

3/5: Note de passage

2/5: Comporte d'énormes défauts, tant au niveau de la qualité de l'écriture que celle de l'intrigue, mais bon, je me demande pourquoi, mais ça a été publié.

1/5: Est une totale insulte pour les arbres que l'on a coupé pour l'imprimer!  Utile si un jour vous manquez de papier de toilette.

Voilà, c'est à peu près ça.

Je me permets toujours de nuancer pas mal en ajoutant tout une série de quart de point.  Genre un livre à 4.5/5 peut être parfait au niveau écriture et intrigue... mais ne m'as pas fait tripper au point de décréter un coup de coeur.  Au contraire, un livre peut se mériter un 3.5/5, même si je l'ai adoré parce que je suis consciente de ses innombrables défauts.  Vous pigez?

Mes notes, je les mets selon mon appréciation du livre, ce qui inclut l'intrigue, la qualité du style de l'écriture, la cohérence du livre et honnêtement, aussi, le côté trippatif de celui-ci sur lequel il est très difficile de mettre des critères!  Mes notes doivent servir d'indices, pas de référence absolue.  Et il faut le dire, je note les livres selon une comparaison entre les différentes livres que j'ai lu.  Je noterai un livre de littérature québécoise par rapport à mes connaissances dans le domaine.  Ce qui peut faire en sorte que je trippe des bulles sur un navet (bon, honnêtement, j'ai tellement lu qu'il y a peu de chances que ça arrive!), chose que j'assume parfaitement!

Je ne suis pas une critique professionnelle, dans le sens que je n'ai pas de «grille» d'analyse.  Je dis ce que j'en pense, voilà tout.  Mes notes sont le reflet de ce que j'en pense, mais je me laisse de la place pour des nuances, parce que souvent, honnêtement, j'hésite!

@+ Mariane

3 commentaires:

  1. C'est tellement subjectif! Moi aussi j'y vais à peu près comme ça, je n'ai pas de grilles et j'y vais quand même plus au "feeling" général si j'ai une note à donner. Après avoir reposé le livre, il m'en reste une impression que j'essaie de qualifier pas du tout scientifiquement. Tout cela est très personnel mais comme tu dis, plus tu en lis et plus tu es constante dans tes appréciations.

    RépondreSupprimer
  2. Dans la façon que tu le décris, ta note est une appréciation plutôt qu'une évaluation. Une évaluation, c'est quantitatif, dans le genre "évaluer la performance lors d'un test". On réussi plus ou moins bien ou on échoue. Une appréciation, c'est qualitatif, dans le genre "apprécier une oeuvre de Magritte dans un musée". L'observateur aime ou n'aime pas, mais l'oeuvre n'en est pas dévaluée pour autant.

    Ta note démontre une appréciation, signe que tu considères les auteurs non pas comme des gens qui doivent performer en produisant un produit de consommation mais comme des artistes qui peuvent, ou non, te toucher personnellement comme lectrice.

    Et pour ma part, je préfère être apprécié qu'évalué, lorsqu'il est question d'écriture. ;-)

    RépondreSupprimer
  3. @Hélène, à force, on parvient à mettre une note sur un feeling général! Ça reste cependant, comme tu le dis si bien, terriblement subjectif!

    @Sébas, c'est très juste de dire qu'une note est une appréciation générale, mais une évaluation. Et comme c'est très personnel, je signale tout le temps que je peux noter très bas ce que d'autres considèrent comme un chef d'oeuvre!

    RépondreSupprimer