lundi 20 mai 2013

Le jeu des incipits

Salut!

Ah, lundi de congé, merci à vous chers Patriotes!  Bon, profitons de cette journée plus tranquille pour jouer à un petit jeu.  Je suis tombée sur cet article de l'Express l'autre jour.  C'est un petit jeu avec des incipits, soit la phrase d'ouverture d'un livre, celle qui nous plonge dans l'ambiance*.  J'ai le goût de vous proposer le même petit jeux.  J'ai donc choisi dix incipits, tous des livres que j'ai lu en 2012 (et donc critiqué ici).  Je vous invite à essayer de répondre dans les commentaires, je donnerais les réponses demain matin.

Prêts?

1- Pour trouver de l'animation dans la petite ville de Saint-Trauloin en cette fin d'après-midi du 28 juillet, il fallait se rendre au bout de la rue Georgia où se déroulait l'événement de l'année: l'inauguration officiel du cégep.

2- C'était en 1870, le surlendemain de la Saint-Nicolas, qui était la fête de la paroisse.  Vassili Andréith Brekhounov, marchand de deuxième ghilde, n'avait pu s'absenter pendant ces deux jours, parce qu'il devait se trouver à l'église, étant marguillier, et qu'il avait dû, en outre, recevoir et fêter chez lui des parents et des amis.  Mais sitôt le dernier de ses hôtes parti, Vassili Andréitch se hâte de faire ses préparatifs pour se rendre à Goriatschkino, chez un pomiestchik, avec qui il volait conclure l'achat d'un petit bois qui lui marchandait déjà depuis longtemps.

3- -Elena! Oh, mon Dieu!
Lexara se précipita vers sa meilleure amie.  Elle entoura son épaule de son bras droit et, de l'autre main, referma la porte de la chambre qu'elles partageaient.

4- Dans ma famille, la légende veut que dès mon plus jeune âge on m'ait vu me promener dans la maison avec un livre serré contre ma poitrine.

5- C'est une douleur exceptionnelle: mes deux pieds sont cassés en deux.

6- Je saisis mes bandelettes, devenues rugueuses par l'usage, et une bouteille d'eau tiède que je fourrai dans mon sac à dos.

7- Le verbe lire ne supporte pas l'impératif.  Aversion qu'il partage avec quelques autres: le verbe «aimer»... Le verbe «rêver»...

8- Je sais qu'il est venu pour me tuer.  C'est un petit homme trapu qui n'a pas les traits phéniciens des gens de Chio.  Il se cache comme il peut, mais je l'ai remarqué à plusieurs reprises dans les ruelles de la ville haute et sur le port.

9- Le 27 octobre, 

David, 
Si tu lis cette lettre, c'est que je suis mort.

10- Blam!
Blam!
Blam!
Blam!
-Jay Sherman!  Le moment est venu de payer Sherman!  Vous espériez vraiment vous en tirer?  N'avoir jamais de comptes à rendre?

Si quelqu'un trouve toute les bonnes réponses, il aura droit... à toute mon admiration! :)

Bonne chance!

@+ Mariane

*En fait, l'incipit c'est l'ouverture du livre, ce n'est pas nécessairement juste la première phrase.  Ça peut être les deux premières phrases, le premier paragraphe et très exceptionnellement, les premières pages.  Ce n'est pas non plus la première phrase de l'introduction, ça peut aussi être la première phrase du premier chapitre.  Une amie qui étudie en littérature a résumé ainsi la meilleure façon de la trouver de façon sûre: Bonne chance...

19 commentaires:

  1. Un incipit, ça peut aussi être tout un chapitre, même plusieurs pages. Tant que ça peut être démontré!

    RépondreSupprimer
  2. @Phil, en effet, d'où le Bonne chance! de mon amie!

    RépondreSupprimer
  3. Le 1 c'est Malphas, le 4 c'est Un ange cornu avec des ailes de tôle, le 7 c'est Pennac j'pense. Pis pour les autres, je sèche.

    RépondreSupprimer
  4. Argh! Je n'en reconnais aucun, à part que je devinais que le premier était de Patrick Sénécal, mais les autres?

    RépondreSupprimer
  5. Bon, au moins, il y en a qui s'essaie! Je commençais à désespérer un peu.

    RépondreSupprimer
  6. La 2 c'est Maître et serviteur de Tolstoï, la 3 c'est Clandestine d'Ève Patenaude et la 6, c'est Seki de Patrice Cazeault ;)

    RépondreSupprimer
  7. (j'ai aussi trouvé les autres réponses en faisant quelques recherches, mais ce serait moins honnête de ma part de les donner ;) )

    RépondreSupprimer
  8. #1 c'est Malphas.

    #3 c'est l'un des clowns vengeurs.

    #4 c'est "Mariane Cayer, une biographie en six tomes".

    #7 c'est un Pennac mais je ne rappelle plus lequel...


    RépondreSupprimer
  9. @Sébas, j'ai pas encore écrit ma biographie, mais juste parler de tous les livres que j'ai lu JUSQU'À MAINTENANT, ça prendrait effectivement six tomes...

    RépondreSupprimer
  10. @ Prospéryne: pourtant, l'incipit #4 conviendrait à ta biographie... :P (comme à la mienne, d'ailleurs)

    RépondreSupprimer
  11. Les réponses:
    1- Malphas tome 1: Le cas des casiers carnassiers de Patrick Senécal. (Bravo à Mathieu, Gen, Hélène et Sébas)

    2- Maître et serviteur de Tolstoï (Bravo Ariane)

    3- Les Clowns vengeurs: Clandestine d'Eve Patenaude (Bravo Sébas, enfin, tu l'avais presque! et Bravo Ariane)

    4- Un ange cornu avec des ailes de tôles de Michel Tremblay (Bravo Gen! Et non, ce n'est pas ma biographie Sébas!)

    5- Javotte de Simon Boulerice (Ok, celui-là était dur!)

    6- Averia tome 1 Seki de Patrice Cazeault (Bravo Ariane!)

    7- Comme un roman de Daniel Pennac (on dirait que son style est facile à reconnaître, plusieurs m'avaient dit que c'était lui l'auteur!)

    8- Le grand Coeur de Jean-Christophe Rufin

    9- Le testament du Pr Zuckerman de Francis Malka

    10- Sherman tome 5 Les ruines, Berlin de Griffo et Desberg

    Pis, vous avez trouvé ça comment comme petit jeu? :)

    RépondreSupprimer
  12. @Prospéryne : C'était une bonne idée, ce sera à refaire! :) (Je suis comme Ariane : après avoir indiqué ceux que je connaissais de mémoire, j'ai fouillé pour les autres! hihihihi ;)

    RépondreSupprimer
  13. Oui, c'était bien plaisant ! (et Gen, quand on aime faire de la recherche, comment résister ;) ?)

    RépondreSupprimer
  14. Tu récidiveras à la St-Jean, hein Prospé ?

    RépondreSupprimer
  15. @Gen et Ariane, tant mieux si vous avez aimé!

    @Sébas, à la Saint-Jean ou à d'autres occasions, on verra! Et pas tout à fait sous cette forme. J'ai déjà des idées!

    RépondreSupprimer