mercredi 14 novembre 2012

La bibliothèque comme miroir de soi

Salut!

La plupart des gens, quand ils entrent chez moi, jettent un oeil à mes bibliothèques (visibles depuis l'entrée) et s'exclame souvent que j'ai dont ben des livres!  80% y jettent ensuite un oeil.  Le 20% restant remet rarement le pied chez moi.

Parce que la bibliothèque, c'est un miroir de soi.  On y met ce qui nous y intéresse.  Ce qui nous passionne.  Rarement ce qu'on déteste.  Les gens qui entrent chez moi et qui zieutent ma bibliothèque regardent une partie de moi-même, une partie de mon âme même, mais il faut dire que j'ai une relation très étroite avec mes livres.  J'ai un ami qui a la même avec ses disques.  Quand on aime quelque chose à ce point, autant s'avouer dès le départ que c'est quelque chose dans lequel autrui peut nous découvrir.  Aussi sûrement que la fan de natation qui tapisse ses murs avec ses médailles et ses photos de compétition ou l'amateur de 7e art qui recouvre ses murs de DVD.  Pour moi, c'est ma bibliothèque.

On dit que les maisons sans bibliothèque n'ont pas d'âmes.  Je suis entièrement d'accord.  Mais en même temps, je dirais que ce n'est pas entièrement vrai.  Une maison sans bibliothèque peut avoir une âme, mais uniquement si quelque chose d'autre remplace le livre comme façon de montrer ses passions.  Pour moi, c'est ce qui donne son âme à une maison.  Ce qu'on y met de personnel et qui fait vibrer nos trippes.  Cependant, je reste persuadée que la bibliothèque reste un des meilleurs moyens de donner une âme à une maison.  Parce qu'un livre, c'est physique, on le voit.  Parce que le livre en tant qu'objet et peu importe son contenu, a un sens culturel qui est très lourd.   Une fan de gastronomie remplira sa bibliothèque de livres de cuisine sur six tablettes, ça ne changera rien au fait que cette bibliothèque donnera une âme à sa maison.  Un livre a une signification en lui-même.  La tablette aussi, la liseuse aussi, mais on ne les associe pas à la culture ou encore à la musique, à l'art, à littérature, à la cinématographie.  Même si un IPad peut être bourré de livre jusqu'à la limite de ses méga-octets, ça reste un objet que l'on relie à la techno, pas à la culture.  Et ça ne risque pas de changer!  Parce que la techno reste de la techno et reste un objet qui est associé à la vitesse, au goût du jour, au dernier cri, au gadget.  Pas à la culture.  Ça le deviendra peut-être un jour, mais ce n'est pas le cas aujourd'hui.

Alors, envahissez vos murs de livres tout le monde.  Cela donne une âme à votre maison.

@+ Mariane

6 commentaires:

  1. Comme c'est bien dit! Trop vrai, je me disais justement que sur ma tablette, j'ai bien quelques livres mais il manque quelque chose. Comme la possibilité de montrer tes livres à une amie et lui prêter pour qu'elle puisse le découvrir à son tour. Beau billet.

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  3. Le mobilier aussi révèle le genre de personne que vous êtes. Les beaux comptoirs de cuisine aussi, surtout quand il n'y a rien qui traîne. Je me méfie ou disons que je ne suis pas à l'aise quand c'est trop propre, autant que si ça traîne partout.
    Ma bibliothèque est au sous-sol parce que pas de place au rez-de-chaussée. Alors pas tout le monde qui peut voir mon âme! Et ceux qui s'y risque doivent trouver que j'ai une vieille âme, je n'achète presque plus de livres et donc, tous les livres que j'ai commence à dater.
    Il est vrai également qu'on ne sait pas ce qu'il y a dans la tablette (genre I-Pad) et donc on les étiquette techno sans savoir ce qu'ils aiment pour vrai.

    RépondreSupprimer
  4. Fais-nous une photo, pour qu'on entre chez vous avec toi.

    RépondreSupprimer
  5. @ClaudeL, on embarquera pas sur la question du ménage et des traineries, je suis vraiment pas un modèle là-dessus! :P

    @Richard, un de ses jours, peut-être! :)

    RépondreSupprimer