vendredi 27 juillet 2012

Problèmes de prononciation

Salut!

Ok, tout le monde en coeur:

Audur Ava Olafsdottir

Audur Ava Olafsdottir

Audur Ava Olafsdottir

Non, je ne suis pas aller faire du copier-coller sur le web, je connais l'orthographe du nom de cette islandaise gagnante du Prix des libraires en 2011 par coeur.  Les accents exceptés.  L'écrire ça va.  Mais imaginez quand les gens arrivent à mon comptoir!

-Euh, je voudrais un livre, mais je suis pas capable de dire le nom de l'auteur.

-Le titre?

-Rosa Candida

-Ah, je vous comprends!

Ya aussi un type qui m'a dit le livre qui a l'air d'avoir du papier d'emballage sur le dessus, mais passons.  En général, tous les auteurs étrangers venant du Nord causent des problèmes de prononciation et pas juste à moi.  Mais pas juste eux.  Didier van Cauwalaert, vous prononcez ça comment?  Cauvalaèrte?  Cauoualerte?  Quelques américains aussi donnent du fil à retorde, quand pour dire leur nom correctement à l'anglaise, il faudrait parler avec une patate chaude dans la bouche.

Même au Québec, on a des problèmes avec ça.

-L'auteur, c'est Pauline, mais je sais pas comment on dit son nom de famille.  Gille?  Guil?

-Pas de problème, je sais c'est qui!

Au moins, j'ai réussi à résoudre une énigme en posant la question directement à l'auteure: c'est VonarBOURG  et non VonarBURG comme dans Hamburger.  C'est déjà ça de gagné...

@+ Prospéryne

1 commentaire:

  1. Merci pour l'info, je me demandais, pour E.V. Au moins lorsque c'est français ou anglais, on peut tenter de l'écrire ou l'épeler, mais les pays nordiques, on y mêle nos ses pinceaux. Ça doit donner des situations cocasses. Mon truc c'est de toujours avoir le titre, sinon je m'y perd.

    RépondreSupprimer