mercredi 18 juillet 2012

Le cycle de lecture

Salut!

Ok, je suis une fille.  Ce qui en partant signifie que bien des hommes qui me lisent ici ne seront pas aussi sensible que mes lectrices à ce que je vais affirmer ici haut et fort: le cycle de lecture de chaque lecteur lui est propre et il lui est aussi personnel que le cycle menstruel de chaque femme.  Bizarre de dire ça comme ça?  Sans doute.  Ça mérite en tout cas une explication!

Personne ne lit de manière continue.  Pour des raisons qui tiennent à la vie quotidienne (eurk la vaisselle accumulée!), au boulot (stress, stress, stress!), aux activités de la vie (ok, bonne fin de semaine les minettes, on se revoit dimanche soir!) ou tout simplement à la fatigue (quoi, je me suis pas vraiment endormie sur mon livre!), personne ne peut dire, je lis 50 pages par jour, chaque jour.  Des fois, c'est plus, des fois, c'est moins!  Point-barre.  Mais il y a plus.  C'est plus subtil, il faut le voir plus sur le long terme et je ne parle pas ici de 28 jours.  Chaque lecteur a son cycle propre, sa rythmique qui fait varier ses lectures.  Pour certains, c'est annuel et ça suit le rythme des saisons et des congés.  Pour d'autres, c'est plus long.  J'estime le mien à environ trois mois. 

Que ce passe-t-il durant ce cycle?  Même chose que pour les hormones: elles sont en montée, cool, tout  va bien. On lit beaucoup, presque à tous les jours et tout baigne, la vie est belle.  Vient le pic, la montée totale: c'est une courte période, une journée ou deux ou trois, où on lit beaucoup, où tous les livres que l'on lit sont bons, où on adore lire, où tout va bien.  Ensuite, on retombe à la normale, mais vient ensuite une période où on est dans ses «règles» littéraires: rien ne nous tente, on veut plus rien lire, on fuit même nos livres pour quelques jours.  On se tient loin d'eux, on fait autre chose et tiens, finalement, après une courte période de temps, tout revient, tout baigne et on repart le cycle.  Je connais même certains lecteurs SPM qui abandonnent tous leurs livres quelques jours avant le creux des hormones en disant qu'il ne se publie plus rien de bon.  Avant de changer d'avis ensuite et de revenir aux livres.

Est-ce que tous les lecteurs passent par des phases semblables?  De mon très scientifique siège de libraire, je dirais que la vaste majorité des lecteurs sont comme ça, mais que la durée des cycles est extrêmement variable.  Du très court (quelques semaines) au très très long (plusieurs années).  À l'oeil, moi je dirais que je suis trimestrielle, mais encore là, certains cycles peuvent être plus long et d'autres plus courts!  Chaque lecteur a son rythme et son cycle.  C'est très personnel.

@+ Prospéryne

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire