samedi 23 avril 2011

Lady S: 3- 59° latitude Nord de Jean van Hamme et Philippe Aymond

Lady S: 3- 59° latitude Nord  Scénario de Jean van Hamme  Dessins de Philippe Aymond  Collection Repérages  Dupuis 48 pages


Résumé:
Susan est à Stockholm avec son père, celui-ci remplaçant temporairement l'ambassadeur américain malade.  À la veille de la remise des Prix Nobel, Susan ne craint qu'une seule chose: l'ennui!  C'est sans compter sur le mystérieux Orion qui la charge d'une nouvelle mission.  Et qu'elle le veuille ou non, Susan devra une nouvelle fois coopérer contre son gré.

Critique:
Cet album est le premier de la série à être complet en lui-même.  Ce qui fait qu'on peut juger de la qualité de l'intrigue sur un seul tome.  Ce qui donne également une bonne idée de la force des idées scénaristiques de la série.  Bref, un très bon tome, mais honnêtement, je n'ai pas dit ça à la première lecture.  J'ai une règle personnelle qui fait que je lis toujours les BD au moins deux fois, toujours!  Et dans ce cas-ci, j'ai beaucoup mieux saisis les détails de l'intrigue à la deuxième qu'à la première lecture.  Après avoir refermé l'album la première fois, j'avais l'impression d'une intrigue longuette et d'une résolution trop rapide.  À la relecture, j'ai découvert les petits fils qui m'avaient manqués pour qualifier l'album d'excellent à la première lecture.  Donc, bonne idée de toujours lire deux fois une BD! Dans cet opus, on découvre que Susan est une femme en pleine possession de ses moyens féminins et ça donne une idée de la force de caractère du personnage que l'on avait déjà deviné par avant.  Là, le portrait est complet.  Susan est aussi athlétique et tête forte que séductrice.  L'idée de mêler les Prix Nobel et un complot terroriste était une excellente idée.  On n'y pense pas souvent, mais la valeur symbolique des Prix Nobel pour l'Occident est non-négligeable.  Et le fait que le père adoptif de Susan soit un ambassadeur itinérant est ici un excellent moyen de mêler Lady S à tous plein d'intrigues diplomatiques à travers le monde.  Excellente idée dont on trouve dès le troisième tome une façon de nourrir des scénarios.  Même si je trouve que le père de Susan est un peu beaucoup trop conciliant avec sa fille!  On en apprend aussi un peu plus sur Orion et sa mystérieuse organisation.  J'ai comme l'impression que l'on a pas fini d'en apprendre, particulièrement sur lui!  Une excellente BD et un troisième tome qui vient confirmer que cette série tient ses promesses sur le long terme!

Ma note: 4.5/5

Je remercie Diffusion du livre Mirabel et plus particulièrement Frédéric pour ce service de presse.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire