mardi 25 mars 2014

Carbon Diaries de Sacy Lloyd

Carbon Diaries 2015  Sacy Lloyd  Pocket jeunesse 329 pages



               Laura Brown a tout pour être une ado normale : elle a seize ans, joue dans un groupe de musique, vibre en secret sur son voisin et tient un journal intime.  Sauf qu’en fait, rien n’est normal pour elle.  Depuis qu’une tempête dévastatrice causée par les changements climatiques a saccagé l’Angleterre, le gouvernement a imposé le rationnement des émissions de carbone.  Adieu les bains chauds, les vacances dans le sud en avion et les heures passées au téléphone et bonjour la marche à pied, les coupures de courant en plein hiver et les veillées à la chandelle!  Tout au long de l’année 2015, Laura nous raconte les hauts et les bas de sa nouvelle vie à l’ère de restriction de la consommation de carbone.

               Soyons clair dès le départ, le scénario déployé dans ce livre a tout pour faire dresser les cheveux sur la tête de la grande majorité des occidentaux.  Le portrait des effets de la restriction de carbone sur la vie quotidienne est assez effarant.  Si vous trouvez que votre voisin écolo vous tape sur les nerfs avec ses grands discours, vous êtes très loin du compte : comparer avec la représentante du Programme de Réhabilitation des Délinquants du Carbone, c’est comme s’il était un gentil caniche alors qu’eux sont confrontés à un bouledogue!  On voit immédiatement les effets et aussi, en même temps, à quel point nous sommes gâtés.  Un simple tour sur Internet devient un luxe, faire fonctionner le frigo une nécessité dont on n’était pas conscient avant.  Les distances prennent une autre dimension sans voiture…  Mieux que tous les discours écologistes, ce bain dans la vie d’une famille obligée de couper dans tout pour diminuer ses émissions de carbone fait prendre conscience des impacts que notre mode de vie a sur l’environnement.  Les simples gestes du quotidien prennent très vite une autre allure!

               La famille de Laura prend une large place dans le livre.  Normal, le récit est constitué des entrées quotidiennes dans un journal intime d’une adolescente qui n’a au fond rien de particulier, sauf une famille de fous!  Sa sœur Kim, entre autres, Réactionnaire de la limitation de consommation de carbone avec un R majuscule est absolument désopilante!  Et les interminables disputes entre ses parents, sa mère étant PO-SI-TI-VE avant tout (au point de taper sur les nerfs de tout le monde, Kim la première!) et son père qui décroche complètement, transformant le jardin en potager-poulailler-porcherie (cochon appelé Larkin inclus!).  On suit donc les mésententes d’une famille que la vie a lentement séparée, obligée tout à coup de serrer les coudes et de faire face à un total bouleversement de sa vie quotidienne.  Pas facile.  Surtout lorsque tous doivent en même temps changer leurs vieilles habitudes avec le lot de grincements de dents que cela comporte.

               D’un autre côté, on accorde une large place aux amitiés dans ce livre.  Les réactions des ados obligés de changer radicalement leurs habitudes se déclinent dans toutes les nuances de l’arc-en-ciel, de l’écolo militantisme appuyant à fond les changements imposés à la population aux petites rapines pour grappiller ici et là quelques points de carbone sur la carte de rationnement!

Si la situation n’est pas rose, le ton général du livre est pourtant résolument branché du côté de l'humour!  Humour un peu british certes.  N’empêche, l’auteure réussit à nous faire rigoler des aventures de cette famille si semblable à nous, au fond, et à leurs difficultés face à la vie quotidienne.  Ce livre, c’est ce qui risque de nous arriver si nous ne faisons pas attention.  Avec doigté, sans jamais juger et dans un cadre extrêmement réaliste, l’auteure nous fait prendre conscience de notre chance. Et elle nous donne envie d’en profiter à fond pendant que ça dure!

Critique parue initialement dans Brins d'éternité no 34 Hiver 2013

4 commentaires:

  1. Je dois sincèrement commencer à faire une liste de livre à lire. Il a vraiment l'air interessant

    RépondreSupprimer
  2. Attention Gaby, une LAL, on sait quand elle commence, mais on ne sait jamais quand elle finit...

    RépondreSupprimer
  3. Ça a l'air très intéressant et très comique! Mais avant même que faire un tour sur Internet devienne un luxe, je connais des gens de mon entourage qui mourraient si on devait leur enlever leur deuxième voiture! :p

    RépondreSupprimer
  4. J'ose pas imaginer leur réaction... Là, TOUT LE MONDE doit laisser tomber TOUTES leurs voitures et aller soit à pied, soit en transport en commun. Sans compter le reste! Ouais, y'en a qui aurait vraiment du mal...

    RépondreSupprimer