mardi 25 février 2014

Motel Galactic de Francis Desharnais et Pierre Bouchard

Motel Galactic  Scénario de Francis Desharnais  Dessins de Pierre Bouchard  Pow Pow  107 pages


Résumé:
Pierre Bouchard 2.1.1 parcours la galaxie dans son spatio-jet, à la recherche à la fois de petits boulots et aussi d'informations sur son 1.0, la première version du clone qu'il est.  Entre deux resto de patates frites, un clone d'Elvis garagiste et quelques autres personnages non-clonés, Pierre Bouchard 2.1.1 découvrira un secret caché sur ses origines... et sur son 1.0.

Mon avis:
Eune fois c't'un gars...  Sortez vos tuques et vos ceintures fléchés, ça sent le Québec à plein nez icitte!  Je n'avais jamais vu un tel concept de BD.  En fait, c'est plus proche du roman graphique que de la BD traditionnelle.  Un narrateur (le personnage principal) nous raconte l'histoire et les dessins sont entre les différents paragraphes.  Quelques phylactères pour faire parler les personnages, mais l'essentiel tient dans ces paragraphes.  D'ailleurs, même eux n'ont pas une facture régulière; au lieu de mettre du texte dans une quelconque typographie, il est évident que le texte a été écrit à la main.  On voit même que ça a été fait au crayon de plomb.  Quelques traces d'effaçages persistent, ce qui donne une atmosphère différente.  Comme si on lisait le journal intime illustré d'un quelconque habitant du futur.  Les dessins sont quand à eux à la hauteur du narrateur: un brin décalé, délicieusement ironique et drôle à souhait.  Le tout, servi sur un fond de Québec rétro-futuriste, très réussi.  On mêle le joual, une certaine idée du Québec un brin nostalgique et on mélange le tout avec des aventures galactiques.  Une idée du résultat?  Des restaurants de patates-frites au détour du prochain astéroïde et des quatre-roues spatio-jet...  Les différentes villes du Québec reconstruites au quatre coins de la galaxie et un clone de Régis Labeaume se débattant avec des problèmes de déneigement... sur une planète torride.  Quand on dit que les villes sont fidèles à leurs origines!  Au départ, je croyais que cette BD serait constituée d'une suite d'histoirettes sans liens, mais au final, il y a une logique dans cet album.  On le découvre plus tard et quand on voit les morceaux du casse-tête se mettre en place, on fait Ah!  Je l'avais pas vu venir!  L'album s'attarde aussi longuement sur le phénomènes des clones.  Dans cet univers, presque tout le monde en est un.  Le narrateur lui-même en est un.  Les auteurs ramènent plusieurs personnalités connues dans le décor: Elvis, Dr Doogie, Régis Labeaume...  Tous des clones évidemment, donc distinct de la personne originelle, mais ce décalage est charmant.  On voit ces copies essayer d'être à la hauteur de l'original... ou échouer lamentablement et se plaindre de leur sort.  Un coup de coeur que cette BD qui mélange allègrement science-fiction à la sauce space opera et ambiance typiquement québécoise.  Mais pourquoi je n'avais pas découvert ça avant!

Ma note: 5/5

P.S. Deux suites sont sorties, j'ai hâte de les lire!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire