jeudi 13 février 2014

La guerre des rues et des maisons de Sophie Yanow

La guerre des rues et des maisons  Sophie Yanow  La Mauvaise Tête  64 pages


Résumé:
Loin d'être une histoire linéaire, ce livre est une réflexion sur l'urbanisme, sur l'architecture et sur la révolte.

Mon avis:
Un petit dessin crayonné, qu'on pourrait croire fait sur le coin de la table, mais qui cache un redoutable esprit critique.  Ne vous méprenez pas, derrière ce dessin d'apparence simple se cache un esprit remarquablement acéré.  Parce que cette BD est avant tout une réflexion sur la face cachée de nos villes: l'urbanisme.  La façon dont est pensé l'espace.  La liberté dont on y jouit, ou non.  La trame de fond est le Printemps Érable et ses suites.  Comment les manifestations se sont produites, quelles leçons on peut en tirer.  À cela s'ajoute des données plus larges, autant historiques que géographiques.  On touche à la façon dont est géré l'espace public.  Très intéressant.  J'ai rarement vu une BD aussi songé à ce niveau.  On ne sait pas trop si le personne principal est un homme ou une femme, sauf au moment où celui-ci s'exprime sur lui-même au féminin...  Le tout manque un peu de cohérence puisque pas grand chose ne relie les éléments entre eux, mais cela reste extrêmement intéressant puisqu'on a rarement vu de tels sujets abordés par l'angle de la BD.  De quoi se poser des questions sur l'urbanisme et l'architecture de nos villes, détail auquel on pense rarement et qui est pourtant si important.

Ma note: 4/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire