mardi 9 juillet 2013

La trilogie des vents: 2- Les vents du changement de Mercedes Lackey

La trilogie des vents  tome 2  Les vents du changement  Mercedes Lackey  Milady  539 pages


Résumé:
Elspeth a finalement rejoint les Tayledras et a entreprit sa formation de mage sous la direction de Vent Noirm aidé des griffons Treyvan et Hydona.  Si son apprentissage se passe bien, une ombre plane toujours sur la Vallée du clan des K'Sheyna: la pierre-coeur, abîmée, laisse toujours filtrer une énergie malsaine.  Alors que le clan cherche à trouver une solution et fait appel à un mage excentrique d'un autre clan, Mornelithe Fléaufaucon, que tous croient mort, prépare sa vengeance.

Mon avis:
Roman situé en droite ligne avec le premier tome, tellement qu'on peut lire cette série comme un seul et même roman, avec seulement quelques montées de tensions signalant les fins des différents tomes.  L'action est lente, mais continue.  On alterne encore entre les points de vue de différents personnages, mais on inclut désormais les griffons et quelques personnages secondaires dans la narration, ce qui fait légèrement différent du premier où tous les chapitres étaient nommés d'après Elspeth ou Vent Noir.  L'intrigue a entièrement lieu dans la Vallée des K'Sheyna, sorte d'oasis tropicale en plein coeur de la forêt. grâce à l'énergie de la pierre-coeur.  On en apprend beaucoup sur leur peuple, leurs coutumes et aussi sur leur peuple cousin, les Shi'a'nin.  L'histoire d'amour prévisible entre Vent Noir et Elspeth prend forme doucement, mais elle n'est pas trop mièvre, épousant la personnalité pleine de fougue d'Elspeth.  On le voyait venir depuis le début du premier tome, mais l'auteur prend la peine de ne pas transformer cette histoire en histoire à l'eau de rose qui prend toute la place.  D'autant qu'Elspeth est toujours très consciente de son rôle d'Héritière de Valdémar.  Côtés créatures «magiques», on se perd un peu à un moment entre les différentes espèces représentées, entre les hertasis, dyhelis et autres krees.  D'autant que toutes ces créatures ont un niveau d'intelligence semblable à celui des humains!  La magie est bien représentée, mais mal décrite: on ne sait pas trop ce qu'elle est.  Autre point, j'ai vu à plusieurs reprises des erreurs de typographies dans le livre.  Je ne remarque pas toujours les coquilles d'orthographe et de grammaire, mais les erreurs de typographies me sautent facilement aux yeux et c'est le cas dans ce livre.  Les griffons sont des personnages intéressants, humains par leur intelligence et leur personnalité et si différents par leur apparence physique.  Ce sont des créatures que j'ai rarement eu la chance de côtoyer dans mes lectures et c'est rafraîchissant.  Bon, ce livre est de la romantic fantasy, on ne se fera pas d'histoire, mais c'est tout de même bien fait et très page turner.  Un livre parfait pour se détendre, avec de beaux personnages, mais rien pour révolutionner le monde.

Ma note: 4/5

Je remercie les éditions Bragelonne pour ce service de presse.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire