jeudi 23 août 2012

Après le livre de François Bon

Après le livre  François Bon  Seuil  270 pages

Résumé:
Ce livre est un recueil de billets publiés sur le blog de l'auteur et ayant pour sujet les mutations de l'écrit, de la littérature et leurs impacts sur nos façons de lire et d'écrire.

Mon avis.
En lisant ce livre, je me suis dit que j'ai découvert quelque chose de très important: le style peut tuer le sujet.   Le sujet choisi et ses sous-sujets (étant donné que c'est un recueil de billets de blog, il analyse dans chaque mini-chapitre un sujet particulier) est très intéressant et des plus pertinents.  Mais la façon de les traiter...  Je m'y perdait!  Quand il faut que je relise quatre fois une phrase pour la comprendre, c'est que ce n'est pas clair.  L'auteur multiplie les parenthèses et les tirets en plein milieu d'une phrase pour expliquer son raisonnement ou encore ajouter un commentaire.  Et ça, en passant souvent du coq Twitter à l'âne Balzac.  De quoi se perdre!  En fait, je reste avec l'impression que cette écriture a été fortement influencé par l'écriture web où l'on passe d'un sujet à l'autre d'un clic, donc forcément, ça s'est répercuté dans les textes réunis dans ce livre.  On y traite un grand nombre de sujets, mais comme en surface, sans aller trop en profondeur.  Ce qui est dommage parce que le sujet en lui-même est hyper-pertinent et que la grand érudition de François Bon fait passer des messages essentiels.  Il est visiblement un observateur attentif des mutations de l'écrit au cours des 40 dernières années et ses réflexions sont brillantes.  Enfin, quand on réussit à les comprendre!  Il faut s'accrocher et savoir distinguer l'essentiel du superflu dans tout ce verbiage.  Je me faisais l'impression d'essayer de lire un texte installée dans le ventre d'un serpent en train de ramper tellement ça partait dans toutes les directions!  Autre chose que j'ai moins apprécié, c'est la très grande importance que l'auteur a accordé aux technologies dernier cri et à leurs applications.  Il fallait être un geek pour le suivre dans ces billets-là!  Ok, ça m'a permis de faire un sacré rattrapage techno, mais je les aies nettement moins appréciés, tout simplement parce que je ne comprenais pas.  Et que, du moins à mes yeux, c'était souvent hors-sujet...  Sur ce point, François Bon est très en avance sur moi.  Cependant, je ne pense pas que la majorité des lecteurs soient aussi loin que lui sur la voie des nouvelles technologie de la lecture.  Autre chose, le livre manque d'ensemble.  Quand on comprend qu'il s'agit d'une accumulation de billets de blog, ça se comprend nettement plus facilement.  Cependant, cela prouve un autre point: écrire pour les blogs, l'internet et écrire pour un livre sont deux arts différents.  Et que ce livre, malgré tous ses points positifs, passe beaucoup moins bien la rampe du papier.  Parce qu'il n'a pas su s'adapter à sa technologie, très différente de celle d'internet.  Ça reste une bonne lecture, mais ouf, lecture défi!   Une dernière chose: après cette lecture, je ne peux que me dire que la bible de référence sur la transition entre le papier et le numérique n'a pas encore été.  Parce que François Bon est passé au numérique, son point de vue était biaisé au départ.  Dommage.

Ma note: 3.5/5

Je remercie Diffusion du livre Dimédia et plus particulièrement Isabelle pour ce service de presse.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire