mercredi 1 décembre 2010

Le rush de Noël...

Salut!

Chaque année, c'est comme ça.  Le rush de Noël.  La course aux cadeaux, les idées de dernière minute, bonne ou mauvaise, le stress de la course pour arriver à Noël en même temps que tout le monde... même pour le libraire!  Et oui, c'est en cette période où je dois me donner à fond, connaître mon inventaire sur le bout des doigts ou presque et me surpasser en suggestions où une personne arrive et me demande une suggestion pour le cousin de son beau-frère qu'il a pigé dans un échange de cadeau et qui a dit qu'il aimait les livres!  Misère...

Et pourtant, aussi rushante que soit cette période, je dois avouer que je l'adore.  Étant à ma xième année de temps des Fêtes dans un magasin, je suis maintenant parfaitement vaccinée contre la musique de Noël que je parviens à ignorer jusqu'au moment propice et aussi à la surenchère de sapinage et de brillant qui accompagne la période.  Donc, les inconvénients, je les contrôle assez bien.  Reste le meilleur, le glacage, la crème de la crème de mon travail: le conseil aux clients. 

Soyons honnêtes.  Dans une vie de rêve, je ne ferais pratiquement que ça.  Dans la vraie vie, c'est vraiment pas le cas!  Je peux passer peut-être un 10% de mon temps à conseiller, à essayer de deviner ce que les clients aiment pour les orienter vers les bons bouquins.  Je ne peux pas toujours placer les pieds aux livres que je voudrais et même quand c'est le cas, c'est loin d'être évident!  Mais n'empêche de voir un client heureux partir à la caisse avec un livre que je lui aie recommandé et qu'il a découvert grâce à moi est toujours une sensation délectable.  Cette sensation est merveilleuse.  Parfois, je rencontre un client avec lequel le courant ne passe pas et qui part les mains vides et ça me désole, d'autres fois, je n'ai rien à leurs proposer et je le regrette.  Parfois, le livre est épuisé ou en réimpression et je partage la déception des clients qui ne pourront pas offrir le-dit cadeau pour Noël.  Mais d'autres fois, c'est un déclic, une étincelle de magie dans le regard qui fait que les clients disent, ah oui, celui-là je le prends!  Il y a le bonheur de partager un moment de notre vie qui nous a donné du plaisir au travers d'un livre, le bonheur aussi d'avoir su trouver les mots pour partager ce plaisir et la joie de le partager, le fait d'avoir trouvé, le fait d'avoir réussi à combler quelqu'un.  Quand on en est à notre 16e client de la journée entre 30 téléphones et 20 courses à la caisse et qu'ils prennent le livre pour partir avec lui et on a cette petite bouffée de fierté qui fait disparaître une bonne partie de la fatigue et qui nous encourage à continuer.  Disons-le, j'aime le service à la clientèle et j'aime mon domaine.  Ça donne une bonne combinaison.

Le temps des Fêtes, c'est se donner au max pour assurer des sourires à Noël.  Et en même temps, c'est essayer de se garder un peu d'énergie pour manger le souper de Noël sans tomber de fatigue.  Pas évident!  On fait de notre mieux, comme tout le monde.  Mais en ce 1er décembre, je tenais à souligner que pour le libraire aussi, le décompte a commencé.  Et à tous ceux qui auront un livre sous le sapin à Noël, pensez un peu à votre libraire qui a sué sang et eau et auquel vous ne penserez sûrement pas en disant merci à la personne qui vous a offert le cadeau!

@+ Prospéryne

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire