lundi 16 décembre 2013

La musique et les livres

Salut!

Je ne compte plus les oeuvres littéraires qui parlent de musique, de chansons.  Des titres qui n'allument aucune petite lumière dans ma tête.  Des oeuvres dont je ne sais absolument rien.  Des fois, oui.  Et je savoure la musique en lisant les mots.  D'autres fois, curieuse, je me paie un petit trip Youtube pour satisfaire ma curiosité.  Mais c'est un ami disquaire qui m'a fait la grande révélation.  Certaines oeuvres musicales sont inspirés d'oeuvres littéraires.  L'album Animals de Pink Floyd est directement inspiré de La ferme des animaux de Georges Orwell.  Révélation.  Dire que cet ami est depuis longtemps mon conseiller favori en matière de musique est un euphémisme: quand quelqu'un comprend à ce point vos références qu'il vous sort en pleine conversation quelque chose faisant immédiatement vibrer vos cordes revient à dire que cette personne vous connait bien!  Bon, quoique, côté littérature, étant généreuse de mes paroles, c'était pas bien dur à deviner...

Reste que le tempo de la musique est bien souvent présent à mes oreilles.  J'ai perdu l'habitude de mettre de la musique quand je lis, mais la musique est omniprésente en littérature.  Dans les musiques qu'écoutent les personnages, dans la façon de créer une ambiance grâce à celle-ci.  Par contre, mon sommet en matière de musique reste sans aucun doute La soeur de Mozart de Rita Charbonnier.  Pas uniquement parce que ce livre parle de musique classique, non, ça, il y en a eu d'autres.  Non, c'est parce que ça a été le premier livre qui m'a permis de toucher la musique à travers les mots et pas ceux d'une chanson.  Les descriptions de l'auteure concernant la musique touchaient aux saveurs, aux odeurs, à tous un univers des sens que je retrouvais en écoutant les pièces écrites par le frère de l'héroïne, le célèbre Wolfgand Amadeus Mozart.

Dans un film, la musique sert à nourrir l'atmosphère.  Le même effet peut être utilisé dans la littérature.  On sait tous quel sera l'effet de mettre une pièce de jazz.  Si on le dit dans un livre, ça peut avoir le même effet.  Sauf que celui-ci n'aura pas le même impact, parce qu'une fois dit, cet élément disparaît de notre environnement.  Alors on utilise plus volontiers les paroles des chansons.  Je ne compte plus les fois où j'ai lu les paroles d'une chanson, bien souvent pop ou rock en introduction d'un livre.  On goûte tout de suite à la source d'inspiration de l'oeuvre.  Ça aide à comprendre certains liens subtils de l'oeuvre, à plonger dans son atmosphère.

Reste que quand on ne connaît rien à la musique auquel fait allusion l'auteur, on perd tout de suite cet acquis.  C'est l'expérience que j'ai vécu en lisant Pinkerton cet automne.  Ne connaissant aucune des pièces dont parlaient les héros dans leurs grandiloquents dialogues, je suis sûre que je suis passée à côté d'une pléthore de clins d'oeil et autres allusions.  Je n'avais pas ce deuxième niveau de lecture que permettait la musique.  Bien dommage.  J'ai beaucoup aimé ma lecture, mais tout de même, il lui manquait un petit plus.

Les livres sont silencieux, pas la musique qui n'est faite que de sons.  Et pourtant, les liens qui les unissent sont plus nombreux que l'on puisse penser.

@+ Mariane

3 commentaires:

  1. En matière de musique inspirée... il y a cette pièce instrumentale de Metallica "Call of Ktulhu" directement inspirée de la nouvelle "Cauchemar sur Innsmouth" (oui, les fans de Lovecraft feront "WTF?" au sujet des titres, mais c'est comme ça, pas d'erreur)...

    RépondreSupprimer
  2. Je dois dire que je suis assez insensible à la musique, sauf aux paroles. Je n'aime pas, je ne déteste pas, j'ai juste tendance à l'oublier. Alors quand c'est dans un texte, oublie ça : je ne remarque rien. Le pire, c'est que j'ai une bonne culture musicale étant donné que mon père et ma sœur sont des trippeux de musique (et mon chum aussi maintenant que j'y pense.)

    RépondreSupprimer
  3. @Sébas, n'ayant jamais lu de Lovecraft, je ne serais pas trop quoi penser de cette chanson, mais je vais aller l'écouter, pour voir! ;)

    @Gen, chacun ses goûts! Moi, je trouverais très dure la vie sans musique, quoique j'avoue, je n'écoute pas toujours les paroles. Enfin, quand elles sont dans une autre langue que le français. ;)

    RépondreSupprimer