mercredi 25 décembre 2013

Souvenirs de lecture: La couronne d'argent de Robert C. O'Brien

Salut!

Il y a des livres qui nous tombe entre les mains sans que l'on sache trop pourquoi.  Et qu'on n'oublie pas.  Je ne me rappelle absolument pas comment La couronne d'argent m'est tombée dans les mains.  Du mieux que je me souvienne, le livre était à la bibliothèque de l'école et pour une raison inconnue, je l'ai emprunté.  Je ne me rappelle pas l'avoir fait après avoir lu la quatrième de couverture ou autre détail dans le genre qui aurait attiré mon attention.  Mais je me rappelle très clairement l'avoir lu.  Ah ça oui!  Je me rappelle de la couverture, tellement que je l'ai reconnue facilement entre les couvertures des deux éditions disponibles sur le web.



C'est peut-être le contexte de l'histoire elle-même qui brouille ma mémoire.  L'histoire commence un matin, lorsqu'Ellen découvre une couronne d'argent posée sur l'oreiller à côté d'elle.  Elle avait toujours su qu'elle était une reine et bien, la voilà convaincue.  Elle part faire un tour et lorsqu'elle revient, sa maison a brûlé, ainsi que sa famille.  Justement, voilà le ressort de l'histoire: sa famille disparaît, mais Ellen, bien qu'elle en soit triste, réagit, ne s'effondre pas, ne manifeste pas de chagrin.  Ça donne une drôle d'impression, cotonnée, ouateuse à l'intrigue, dont on se demande un temps si elle n'est pas un rêve.  Elle ne l'est pas.  Pas du tout, Ellen va bientôt le découvrir.

Pourquoi parler de ce livre, alors que je l'ai lu il y a plus de vingts ans (ouf, ça ne me rajeunit pas!).  Parce que quelque part, ce livre, je ne l'ai jamais oublié.  Je n'y aie pas pensé pendant des années et pourtant, il est revenu me rendre visite il y a peu de temps.  Un détail (des branches cassées, comme celle que coupe son compagnon de voyage pour provoquer des accidents en cachant la signalisation routière) m'y a fait repenser.  Il faut dire que j'ai porté ce livre pendant longtemps en moi quand j'étais jeune.  Je ne l'ai lu qu'une seule fois, d'une traite, mais je n'ai pas gardé ce livre longtemps dans mes mains.  Je l'ai lu et je l'ai rendu à la bibliothèque.  Contrairement à beaucoup de livres que je vais lire plus tard, celui-là, je ne l'ai jamais revu physiquement.

Ça remonte à une époque où je possédais peu de livres et où j'empruntais allègrement à la bibliothèque, autant scolaire que municipale, tout ce qui me tombait sous la main.  Quel dur destin que de ne pouvoir lire autant qu'on voudrait.  Pourtant, je considère en même temps cela comme une chance: quand on lit tout ce qui nous tombe sous la main, on est obligé de sortir de sa zone de confort!  Parce que ce roman constitue une de mes premières lectures de fantastique.  L'une des premières, je ne suis pas vraiment capable de me souvenir de quand date la première.  Au fond, est-ce que cela a vraiment de l'importance?

Je suis chanceuse en tout cas: j'ai commencé par un grand cru!  Dans ce livre, notre jeune héroïne est réfléchie, intelligente, fonceuse... et sait se faire respecter.  Parce qu'elle est reine après tout!  Aucunement manipulable, elle apprend très vite à qui elle peut faire confiance.  Et à agir.  Quand elle comprend qu'on essaie de la piéger dans sa propre ville, elle n'hésite pas à entreprendre seule un voyage de 600km pour aller rejoindre sa tante.  À la fois consciente et inconsciente des obstacles qu'elle trouvera sur sa route.  L'aspect fantastique se développe lentement, on prend conscience petit à petit de l'importance de la couronne d'argent et de son pouvoir.  Tout cela en mêlant un aspect légèrement science-fiction à l'intrigue.

C'est un excellent roman jeunesse qui ne prend pas les jeunes pour des deux de pique et offre une histoire intelligente, avec une héroïne, qui, si elle est reine, est pourtant très loin d'avoir le caractère d'une princesse des contes de fées.

@+ Mariane

2 commentaires:

  1. J'avais écrit uncommentaire sur ce post mais jepense bien que ça n'a pas fonctionné. Bref, j'ai aussi lu ce livre à la bibliothèque de l'école. Pour ma part, j'y ai repensé souvent par la suite, il m'avait laissé une impression étrange. Je ne me souviens pas exactement pourquoi ça fait trop lomgtemps que je l'ai lu, l'ambiance du roman je pense m'avait troublé. Il va falloir que je le relise pour pouvoir m'en faire une opinion à jour. :)

    RépondreSupprimer
  2. Même chose de mon côté et je ne me rappelle même plus de l'histoire mais le titre, contrairement à la plupart des livres que je lis, me revient souvent en tête. Je sais que j'ai souvent pensé à le retrouver avant l'ère des smartphones et d'Internet omniprésent. Je me suis lancée ce soir et en effet j'ai tout de suite reconnu l'image de la couverture en surfant sur Google image!! Je vais m'empresser de le commander sur Amazon et de le relire, une quinzaine d'années après :) c'est un des rares livres, avec la trilogie "à la croisée des mondes" qui ait suscité autant d'intérêt chez moi!
    Je recommande vivement

    RépondreSupprimer