mercredi 5 décembre 2012

Un ange cornu avec des ailes de tôle de Michel Tremblay

Un ange cornu avec des ailes de tôle  Michel Tremblay  Collection Babel  Actes Sud/Leméac  285 pages


Résumé:
De son enfance à l'âge adulte, Michel Tremblay nous parle des livres qui ont traversé sa vie et à travers eux l'histoire d'un certain Québec, à Montréal, entre la rue Fabre et la rue Cartier.

Mon avis:
Il y a des livres qu'en refermant, on se dit: merdouille, pourquoi celui-là, je ne l'avais pas lu avant?  Celui-ci en fait définitivement partie.  Je n'avais jamais lu de Michel Tremblay avant, mais là, je comprends d'où vient sa réputation et son succès.  On plonge à ses côtés dans les souvenirs de son enfance, à l'époque où la découverte de la lecture l'a entraîné vers un tout autre monde.  Aux côtés du Michel d'abord enfant, puis adolescent et enfin jeune adulte sur le point de publier son premier livre, on vit ses aventures de lecteur.  Car les livres auront eu une profonde influence sur la vie du célèbre auteur des Belles-Soeurs.  Et c'est ce qu'il raconte, ses émois de lecteur, mais aussi le contexte dans lequel il a découvert les livres et la façon dont chacune de ces lecteurs l'a influencé.  En arrière-plan, c'est toute l'histoire de la société québécoise de l'époque, les lourds interdits, l'hypocrisie d'une frange de l'Église catholique, mais aussi les espaces de liberté que permettent la lecture.  Autour de lui, toute sa famille lisait et pas uniquement ce qui n'était pas à l'index.  On se surprend d'ailleurs à penser que bien entouré de lecteurs, le jeune garçon aura développé son goût de la lecture avant tout grâce aux siens.  Derrière, pas loin, la figure de sa mère, ange gardien autant que bourrasque aux vives reparties qui a régné en reine sur la vie du jeune Michel, bien plus que son père.  Les innombrables dialogues entre les deux sont des perles autant par leur contenu que par la langue par laquelle ils sont portées, une touche de magie incroyable qui transforme un simple récit en une pièce littéraire authentique.  Un magnifique livre, à lire et à relire, l'hommage d'un de nos plus grands auteurs à la passion d'une vie: les livres.

Ma note: 5/5

P.S. Pour la petite histoire, je me suis souvenue à la lecture avoir lu un extrait de ce livre pour un travail en français au secondaire.  Quel plaisir de le retrouver ici!

10 commentaires:

  1. Me surprend toujours en effet que tu n'aies pas lu ceci ou cela. Je saute tellement sur un livre dès sa sortie, que je m'imagine que tout le monde en fait autant. Et puis, ce ne fut pas toujours vrai, faute d'argent et de temps, surtout pas pour Michel Tremblay que j'ai boudé pendant dix ans. Au temps où j'allais à l'école, Tremblay n'avait pas encore publié et ensuite, lire du joual, wouache! Je me rattrape bien aujourd'hui, je ne lis à peu près plus que nos auteurs québécois.

    RépondreSupprimer
  2. @ClaudeL, le problème, c'est que je ne peux pas tout lire! :)

    RépondreSupprimer
  3. @Prospéryne : Probablement l'un des meilleurs romans de Tremblay (j'en ai lu pas mal quand j'étais au secondaire). Ou, en tout cas, celui qui m'a le plus touchée. Un bijou de langue et d'ambiance, en effet! :)

    RépondreSupprimer
  4. @Gen, j'ai commencé par le meilleur? Je n'en doute tellement pas!

    RépondreSupprimer
  5. Très beau billet pour un roman qui le mérite amplement. Si un jour tu as le temps, n'hésite pas à poursuivre dans cette lignée des souvenirs de Tremblay avec «Bonbons assortis». ;-)

    RépondreSupprimer
  6. Extraordinaire comme livre, en effet. Beaucoup de passages m'évoque des souvenirs, notamment celui où Tremblay invente une suite à Blanche-Neige...

    Content qu'il t'aie plut ;-)

    RépondreSupprimer
  7. "Les Vues animées" sont dans la mêmes veines aussi, je crois. J'avais beaucoup aimé les deux, lus il y a plusieurs années.

    RépondreSupprimer
  8. @Suzanne, tout le monde me suggère leur Tremblay préféré depuis que j'ai dit que j'avais adoré ce livre!

    @Sébas, moi, c'est le passage où il essaie d'emprunter un livre gay à la bibliothèque que j'ai adoré! On encore ses lectures de Victor Hugo alors qu'il était à l'index!

    @Caro, je note son théâtre!

    RépondreSupprimer
  9. Je te cite:

    @Suzanne, tout le monde me suggère leur Tremblay préféré depuis que j'ai dit que j'avais adoré ce livre

    Personnellement j'ai plusieurs préférences concernant les écrits de Tremblay. Je voulais tout simplement te faire part, comme plusieurs de tes lecteurs je crois, que j'étais contente que tu découvres enfin ce grand auteur québécois et dans mon enthousiasme, te conseiller un autre de ses romans. ;-)

    RépondreSupprimer
  10. @Suzanne, réflexe d'une mordue d'un auteur. Je ne t'en veux pas le moins du monde, je passe mon temps à faire la même chose!

    RépondreSupprimer