jeudi 20 décembre 2012

Les Clowns vengeurs: Clandestine d'Ève Patenaude

Les Clowns vengeurs  Clandestine  Ève Patenaude  Porte-Bonheur  140 pages


Résumé:
Adolescente, Lexara Millock a fait appel à la vengeance des Odi-menvatt, mais ce souhait en couvrait un beaucoup plus vaste: du plus profond de son coeur, la jeune femme souhaitait rejoindre leurs rangs.  Mais aucune femme ne peut devenir un clown vengeur.  Qu'à cela ne tienne, la jeune femme le sera, peu importe les lois menvatt!

Mon avis:
L'univers des Clowns vengeurs est, avouons-le, assez misogyne en général.  Les femmes y sont soit servantes, victimes ou prostituées.  Alors l'irruption de Lex dans le portrait est dès le départ rafraîchissante.  Une jeune femme déterminée, douée et pas victime pour deux sous.  Une femme qui vit dans un univers difficile, prend son avenir en main pour réaliser son rêve: devenir une odi-menvatt, malgré l'interdit.  Oh, il lui en faudra de l'ingéniosité pour parvenir à ses buts.  En cela, le parcours très personnel de Lex est extrêmement intéressant à suivre.  Encore une fois, dans un Clowns (et je me rends compte que ce sont eux que je préfère), on suit de près un personnage en particulier et on découvre de petits bouts de l'univers où il vit à travers lui au lieu de mettre en valeur l'univers à travers les yeux d'un personnage.  Il me semble que dans le premier cas, on en apprend beaucoup plus et de manière beaucoup plus personnelle.  Je la préfère de loin en tout cas.  Sans voir de véritable nouveauté dans l'univers, on approfondit un détail qui était resté jusque-là un peu en marge: les femmes ne peuvent devenir odi-menvatt, seuls les hommes peuvent faire le commerce de la vengeance.  Avec tout ce que ça contient d'inégalité et de frustrations pour Lexara parce que même un maître odi-menvatt le reconnaîtra: elle est très douée, plus que certains autres menvatt.  Injustice donc, mais ce n'est pas le propre des clowns de rendre la justice, mais bien la vengeance...  L'écriture d'Ève Patenaude est riche et sert parfaitement une intrigue pleine de rebondissement.  On n'écarte pas l'amour dans ce tome, mais ça ne fait pas rose bonbon, bien au contraire, même l'histoire d'amour présentée ici respecte l'esprit sombre de l'univers de la Quadrimétropole.  Un excellent clown.  Longue vie aux femmes qui se lanceront dans l'univers des Clowns vengeurs!

Ma note: 4.5/5

Je remercie Prologue et plus particulièrement Martin pour ce service de presse.

6 commentaires:

  1. J'ai aussi beaucoup aimé! C'est mon préféré jusqu'à maintenant.

    RépondreSupprimer
  2. @Dominic, il bataille fort dans mon coeur avec Valse macabre...

    RépondreSupprimer
  3. Wow! Super intéressant ce revirement avec les femmes, écrit par une femme. À lire!

    RépondreSupprimer
  4. Moi aussi je le veux celui-là! :)

    RépondreSupprimer
  5. @Hélène, ça amène une totale autre dimension dans l'univers et c'est super intéressant.

    @Isa et Gen, bonne lecture les filles! ;)

    RépondreSupprimer