lundi 14 mars 2011

Sherman: 1- La Promesse, New York de Griffo et Desberg

Sherman: 1- La Promesse, New York  Scénario de Stephen Desberg  Dessins de Griffo  Collection Troisième vague Le Lombard  48 pages



Résumé:
Jay Sherman est un self-made man.  Parti de rien, il a réussit à se bâtir une fortune colossale et à ouvrir la voie pour son fils en politique.  Celui-ci est en passe de remporter les primaires démocrates quand un inconnu le crible de balles.  Son père, rentré chez lui, reçoit un étrange coup de fil: «Bonjour M. Sherman.  J'ai peur d'avoir de mauvaises nouvelles pour vous.  Vous aller tout perdre.  Après votre fils, on va vous arracher toute votre fortune.  Et quand on vous aura pris jusqu'à votre dernier dollar, on finira par tuer votre fille.  Tout se paye ici-bas.  Et le moment est venue de payer pour ce que vous avez fait, M. Sherman!»

Critique:
Dès les premières pages de cet album, on est plongé dans une atmosphère dérangeante.  Qui au fond est ce Sherman?  L'histoire qu'il raconte, qu'il se met à raconter à l'agente du FBI chargée de sa protection, est-elle vraie ou inventée?  Certaines cases sans texte qui font tâche dans le déroulement de l'histoire laisse planer le doute.  Sherman dit-il la vérité sur son passé?  Dès le départ, la question est lancée.  Par la suite, on suit la version officielle de Sherman sur sa vie.  Son père, un vagabond des rues, assassiné pratiquement sous ses yeux, qui lui fait jurer que lui ou un de ses enfants deviendrait Président des États-Unis.  Son enfance triste, qui après la vengeance, se terminera en une adolescence rebelle, passée à faire des coups de main pour les mafieux locaux.  Et le coup de chance, le mariage avec une fille unique de riche famille, mariage d'amour pourtant qui lui ouvrira les portes de l'ascension sociale.  Au travers de ses souvenirs, on se concentre sur l'enquête présente, sur les indices que l'on trouve pour tenter de comprendre et aussi sur les actes de ce mystérieux être de l'ombre qui veut la peau de Sherman.  Le tout, rendu dans une atmosphère glauque faite de tons sombres et de plans originaux donne une impression d'irréalité tout en étant parfaitement campée dans le monde réelle.  On veut savoir la suite: qui est Sherman et qui et pourquoi lui en veut-on à ce point.  Il s'agit d'une question dont on ne connaît pas le début de la réponse.  Mais dont on sent qu'elle pourrait être beaucoup plus complexe qu'il n'en a l'air.  Un excellent premier tome!

Ma note: 4.75/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire