jeudi 24 mars 2011

Bordel-Station de Guy Genest

Bordel-Station  Guy Genest  Collection Romanichels  XYZ 182 pages

Résumé:
1955 À l'aube de l'été de ses 18 ans, un jeune homme débarque dans une station de chemin de fer perdu au fond des bois.  Son but: travailler tout l'été pour une compagnie forestière, ce qui doit lui rapporter assez d'argent pour payer ses études sans le moindre problème.  Sauf que l'été sera riche en découverte.  Avec un vieux solitaire comme mentor, une mère maquerelle, un videur de bar et deux jeunes et jolies putes comme seul entourage, notre narrateur sans nom verra ses convictions passées ébranlées, mais aussi les bases de sa nouvelle vie s'ouvrir devant lui.

Critique:
Ceci est un roman d'initiation, un roman sur la transformation, le passage à l'âge adulte.  On suit le narrateur dans ses découvertes, dans ses revirements, dans son évolution qui le ferra passer en un été de garçon à homme.  Le récit est bien écrit et est constant, autant dans ses qualités que ses défauts.  D'ailleurs, le principal défaut du livre est sa courte durée... À force de vouloir faire court, on ne plonge pas assez dans les émotions des personnages.  On coupe court et on trouve que le narrateur (dont on ne connaît même pas le nom!) cède bien facilement au fond.  Il accepte sans trop de difficultés de complets changements de paradigmes dans sa vie et ça m'a un peu dérangée.  Pour le reste, la plume de Guy Genest est agréable, très simple, très sobre, un peu à l'image d'Emeri Dugal, vieux solitaire qui initiera le jeune narrateur à une vie sans complexe dans la société complexée des années 50.  Le récit aurait gagné à être plus long, plus en nuances, mais il est tout de même très bien ainsi.  Pas à mettre dans la catégorie petit bijou, mais à mettre dans la catégorie belle découverte.

Ma note:3.5/5

Je remercie Distribution Hurtubise et plus particulièrement Louise pour ce service de presse.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire