lundi 3 janvier 2011

Mademoiselle Else d'Arthur Schnitzler

Mademoiselle Else  Arthur Schnitzler  Le livre de poche 94 pages


Résumé:
Else est une fille de bonne famille viennoise du début du siècle.  En vacances en Italie chez sa tante, elle reçoit un télégramme de sa mère restée à Vienne pour lui demander d'intervenir auprès d'un vieil ami de la famille pour leur prêter de l'argent: sous père, boursificoteur est une fois de plus au bord de la prison pour dettes.  Else va donc voir le vicomte von Dorsday, qui accepte de verser la somme, à condition de pouvoir contempler Else nue.

Critique:
Ce livre est le long monologue intérieur d'une jeune fille qui a reçu une éducation rigide sur la sexualité et qui pourtant se retrouve au bord du gouffre car entre ses fantasmes de prostitution et le fait d'être forcée de le faire pour sauver sa famille, sa raison y restera.  La psychologie d'Else est finement représentée.  On suit pas à pas ses pensées, cette évolution vers la folie quand elle est forcée de faire ce dont au fond elle rêve, mais envers une personne qu'elle déteste cordialement.  Constamment tiraillée entre le besoin de sauver l'honneur de sa famille et ses désirs profonds et sincères, Else ne résistera pas.  Le monologue suit le cours de ses pensées en tenant lieu à la fois de narration et de description des lieux qu'elle traverse, à peine quelques dialogues pour les quelques personnages secondaires de l'histoire.  Il est d'ailleurs très bien écrit ce monologue, seulement, une passe à peu près au deux-tiers du récit  est longue, le moment où Else est dans une valse-hésitation à savoir si elle le fait ou non, si elle va se déshabiller devant von Dorsday et sauver l'honneur de sa famille ou si elle va refuser.  Le vicomte von Dorsday est lui aussi bien représenté.  On le sent attirée vers Else, mais pas libidineux au point d'en être dégoûtant et repoussant.  C'est seulement un homme dans la soixantaine, qui, trouvant une bonne occasion, ne peut s'empêcher d'en profiter.  Pas un être machiavélique, même si aux yeux d'Else, il le sera.  Sa réaction à la fin du récit en est une marque très certaine.  Un bon récit, mais qui a sans doute mal vieilli.  L'auteur considérait ce texte comme l'un de ses meilleurs, mais je n'ai pas été convaincue.

Ma note: 3.25/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire