mardi 16 septembre 2014

Retraite de Renaud Jean

Retraite  Renaud Jean  Boréal  192 pages


Résumé:
Recueil de nouvelles parlant de la solitude, de nos désirs sur l'avenir et du poids des choix déjà faits.

Mon avis:
Le recueil est séparé entre deux modes: une partie des nouvelles flirte légèrement avec des univers de science-fiction (légèrement, c'est surtout par l'ambiance que l'on comprend que l'on est pas dans notre monde) et une urbanité très moderne.  On y parle des couples, de ce que l'on ressent quand la fin est proche mais pas encore annoncée.  L'exploration de ces zones d'ombre dans lequel on refoule les décisions, quand on hésite à faire un pas en avant, ce qu'on ressent dans ces moments-là, est faite en profondeur.  C'est le thème récurrent du recueil.  Plusieurs nouvelles sont séparés en trois temps, racontant trois épisodes dans un même univers.  Dans certains cas, le narrateur différait entre les nouvelles, d'autres fois non.  Tout dans ce recueil était un peu flou, comme penché sur le bord d'un rêve.  Comme pour faire contrepoint, l'écriture est très précise et va fouiller dans ces zones de désir qu'on ose à peine effleurer et de craintes que l'on préfère fuir.  Un recueil à fleur de peau comme le sont souvent les nouvelles, bien plus d'atmosphère que d'action, mais un style qui décortique les angoisses des personnages.  Intéressant, mais j'ai moyennement accroché.

Ma note: 3.75/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire