lundi 15 septembre 2014

En lien avec le magasinage

Salut!

Souvent, avec une amie, on s'amuse à faire le tour des magasins.  On achète pas toujours grand chose, mais on papote, on regarde, on s'étonne, on rigole de certains trucs, des fois gentiment, des fois... non.  Comme j'ai longtemps été la personne assise derrière le comptoir, je n'ai aucun mal à m'imaginer comme ça doit être de nous regarder parler:

-Ah, tu as vu ce truc-là?

-C'est dont ben laid!

-Ça sert à quoi d'après toi?

-Aucune idée, mais ça coûte une fortune.

-Non, t'as vu ça?

-Ouach!

-Le bleu est tellement dégueu.

Bon, vous voyez le portrait?

Aussi bizarre que ça peut faire, on s'arrête rarement dans des librairies.  De un, j'ai déjà en masse de livres à lire.  De deux, visiter une autre librairie, ça ressemble beaucoup trop à du boulot pour moi.  Mais des fois, je me prends à imaginer ce à quoi ça pourrait ressembler...

-T'as vu cette couverture?

-Ark, non, c'est don ben laid!

-On dirait qu'il s'est enfargé dans ses pinceaux!

-Hihihi, tu crois?

-Suis certaine!

-Oh, non, mais lui, il est encore pire!

-Mais qui est l'imbécile qui a pensé à mettre une image aussi laide sur la couverture!

-Pff, t'as rien vu, regarde celui-là.

-Mais quoi, il y a rien dessus?

-Justement, as-tu déjà vu un truc aussi horriblement plate?

-Non, en effet, t'as raison...

Le pire, c'est qu'en m'imaginant tout cela, je m'imagine aussi la personne au comptoir qui nous entend et qui doit rire intérieurement de nous, de nos affreux jugements impulsifs et de notre manie de tout dire à voix haute.

Je le sais.  J'ai fait son boulot pendant longtemps!

@+ Mariane

1 commentaire:

  1. Ça me rappelle le dernier inventaire de la boutique: entendre à la suite les titres des romans, découvrir des corps morts et des livres quand même récents aux couvertures atroces. Ce qui est bien, en inventaire, c'est que la boutique est fermée, alors on peut joyeusement se laisser aller. Soyons honnête, on n'aime pas tout ce qu'on vend.

    RépondreSupprimer