mardi 13 mai 2014

La Guerre de Troie n'aura pas lieue de Jean Giraudoux

La Guerre de Troie n'aura pas lieue  Jean Giraudoux  85 pages  Texte lu en numérique libre de droit*


Résumé:
Hector ne veut plus de la Guerre, Hélène ne sait plus trop si elle aime Pâris et des légistes semblent vouloir pousser à la guerre.  La Guerre de Troie aura-t-elle lieu ou non?

Commentaire:
Il faut avoir une certaine connaissance des personnages et du contexte dans lequel a lieu la pièce pour en comprendre toute la saveur.  Voir Hector demander résolument la paix, c'est faire faire une sacrée contorsion au personnage d'Homère!  Guerrier, Hector l'était, mais dans cette pièce, c'est la paix qu'il souhaite.  Tout comme Andromaque, sa femme et Hécube, sa mère.  Tandis que de l'autre côté, le roi Priam pousse pour la guerre, appuyé par un poète, Démékos, qui rêve de pouvoir à nouveau chanter les louanges de guerriers.  On voit même apparaître à un moment un juriste international interprétant le moindre des gestes des Grecs arrivant à Troie pour réclamer Hélène comme un geste de déshonneur.  Tout est bon pour déclencher la guerre!  Et Hélène...  Ouf!  Le modèle de la femme stupide, qui fait ce qu'on lui dit, aime griser les hommes autour d'elle et ne comprend pas les conséquences de ses actes.  Elle aimait bien Pâris, mais à un moment, s'en désintéresse.  Retourner en Grèce?  Peut-être, mais pourquoi au juste?  Et c'est pour cette femme que la guerre aura lieu...  Montrant qu'au fond, la guerre n'est jamais faite pour de bons motifs.  La pièce est truffée de réparties savoureuses, souvent en lien avec la personnalité historique des personnages.  Elles ont souvent un soupçon de double-sens qu'il faut connaître pour les apprécier, mais ils font quand même souvent mouche.  Ce qui est bien, c'est que le caractère des personnages de la légende troyenne est respecté, mais en même temps, modernisé.  La pièce a été écrite alors que menaçait le déclenchement de la Deuxième Guerre mondiale et on peut y voir un hommage à la paix, une volonté de montrer que la guerre ne se fera que pour des motifs stupides au fond.  Et que malgré tout, comme le dit si bien Cassandre, la Guerre de Troie aura lieue.  Mon seul regret est le peu de didascalies présents dans le texte que j'ai lu.  Ça empêche de «voir» la pièce.  Une belle lecture, je me demande vraiment ce que ça donnerait en live.

Ma note: 4/5

*Le texte en version numérique libre de droit que j'ai lu est disponible ici.

4 commentaires:

  1. En passant, dans la version homérique, Hector ne désire pas la guerre. Mais une fois qu'elle est déclarée, il s'y lance corps et âme, parce que c'est son devoir et sa profession. Cette pièce présente l'intérêt de donner une voix aux Troyens, qui n'en ont pas beaucoup dans la version homérique, même si on devine qu'ils étaient effectivement divisés et que tous n'ont pas vu d'un bon œil l'idée de faire la guerre pour les beaux yeux d'Hélène.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans le film Troie, en effet, on sent qu'Hector ne désire pas la guerre, mais disons que je l'ai rarement vu s'exprimer aussi clairement sur ce fait! J'ai aussi aimé la dénonciation relativement subtile des mauvaises raisons pour faire la guerre: orgueil, volonté de puissance, de prestige, etc. À part Hector, dans cette pièce, les hommes semblent moins conscients des conséquences de la guerre.

      Supprimer
  2. Ah.... que de souvenirs tu réveilles en moi ! Lorsque je faisais partie de la troupe de théâtre "Toc Toc Théâtre", nous avons monté cette pièce. Ce n'est pas une pièce, c'est un entier ! Elle est très peu souvent montée car elle exige beaucoup de moyens, et d'ingéniosité quand tu n'as pas de moyens. Nous nous en sommes très bien sortis et avons gagné un prix dans un festival de théâtre amateur. J'étais directrice d'acteurs et c'est à ce moment où j'ai rencontré mon Ulysse (c'est le rôle qu'il jouait), c'est à dire Marsi. Le metteur en scène était un immense ami, un géant, même décédé, il vit toujours dans mon coeur. C'est lui qui nourrissait le rêve de s'attaquer à cette pièce, il aimait les gros défis !

    Voilà qui explique pourquoi j'ai 3 versions différentes de cette pièce dans ma bibliothèque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, beau souvenir en effet! Heureuse de te faire sourire ce matin!

      Supprimer