mardi 15 avril 2014

Marie-Antoinette de Stefan Zweig

Marie-Antoinette  Stefan Zweig  Texte lu en numérique libre de droit*


Résumé:
Biographie de la célèbre dernière reine de France au destin funeste.

Mon avis:
Il faut le dire en partant, j'aime beaucoup Stefan Zweig.  Cet auteur a une grande capacité de décrire les émotions humaines, de nous faire connaître les profondeurs des tourments de l'âme.  Ce qui fonctionne merveilleusement bien dans un roman, mais ici, c'est presque de trop.  Certes, l'histoire de Marie-Antoinette est tragique, mais il a cette manie qui m'irrite chez certains biographes de regarder l'histoire de la personne à travers la lunette de la fin.  Personne ne pouvait prévoir la Révolution française, non plus que le roi et la reine allait tous les deux finir leurs jours sur l'échafaud.  Alors de regarder l'histoire de la jeune Maria Antonia qui arrive, Archiduchesse d'Autriche, à la cour de France pour épouser le Dauphin est à mon sens une grave erreur.  D'autre part, la grande force et en même temps la grande faiblesse de cette biographie est l'aspect psychologique très poussé.  L'auteur essaie de comprendre la nature même de la personnalité de cette femme.  C'est à la fois intéressant et très troublant, puisque cela ouvre la porte à énormément d'interprétation.  D'ailleurs, à un certain moment, on tombe littéralement dans la recherche de la lettre ou du passage qui corroboreront les conclusions de l'auteur, particulièrement dans le cas de sa relation avec Fersen (ont-ils, ou non, été amants?).  De même, certains passages, surtout durant la Révolution, ressemblent davantage à des extraits de tragédies grecques que de la biographie.  Ceci dit, l'ouvrage a été écrit en 1932 (un bref passage dans le texte souligne d'ailleurs que le nazisme est aux portes, l'auteur faisant une brève analogie avec la Terreur) et les normes de la biographie n'étaient pas les mêmes que celles d'aujourd'hui.  On peut constater par l'abondance de citations que le travail de recherche a été soigneusement fait et que dans l'ensemble, les faits rapportés sont exacts.  Par contre, certaines anecdotes m'ont laissée songeuse, surtout celles se rapportant un peu trop bien à une mise en scène des événements liés à la vie de Marie-Antoinette.  Une biographie à prendre avec un gros grain de sel, mais intéressante tout de même à cause de l'aspect psychologique très développé.  Par contre, je suis certaine que beaucoup de biographes plus contemporains de la célèbre reine de France y trouveraient de nombreuses erreurs, inexactitudes ou serait en total désaccord avec les conclusions de Stefan Zweig.

Ma note: 3.75/5

* Le texte que j'ai lu est disponible ici.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire