vendredi 22 novembre 2013

La tête du personnage

Salut!

Quand on lit, on doit utiliser une part importante de notre imaginaire.  Les personnages, ils vivent dans notre tête avant tout.  Selon notre bagage, cela influencera certainement ce que nous imaginons des personnages.  Leur physique particulièrement.

Ce ne sont pas tous les livres qui donnent une définition précise de l'apparence des personnages.  Je me suis compte que parfois, dans certains livres, on ne nous donnait qu'une définition très succinct des personnages principaux.  Et petit à petit, il prend forme dans notre esprit, à partir de quelques indications: couleurs des cheveux, des yeux, quelques commentaires sur l'apparence générale.  Et ensuite, notre imagination fait le reste.  Ce qui donne souvent des chocs lorsque l'on regarde les adaptations cinématographiques parce que les deux résultats sont très différents.

Chaque lecteur va voir le même personnage de façon différente.  Si vous avez eu un grand-père aux cheveux blancs très ébouriffés, il y a de fortes possibilité que si on vous parle d'un personnage aux cheveux blancs ébouriffés, sa chevelure tiendra un peu de celle de votre grand-père dans votre imaginaire.  Même chose, si vous avez vu le film avant de lire le livre, vous aurez tendance à superposer les traits de l'interprète avec le texte, même s'il y a des différences.  À moins que vous n'ayez pas aimé le personnage au cinéma.

Des gens qu'on a connu, croisé dans la rue, des images de films, de télévision, de magazines.  Tout concourt à nous permettre de nous représenter mentalement les personnages dont nous dévorons les histoires.  C'est normal, à l'intérieur de notre tête, il n'y a que nous qui puissions vraiment les voir.

@+ Mariane

2 commentaires:

  1. Il m'arrive de ne pas voir clairement certains personnages de roman, et ça me dérange. Je le mets en partie sur ma faute et en partie sur la faute de l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. @Venise, en effet, c'est souvent 50-50!

    RépondreSupprimer