vendredi 18 octobre 2013

La Bête et le brise-livre

Salut!

J'ai fait récemment une acquisition merveilleuse: un protège-liseuse.  Bon, bon, en bon québécois, un protège-Bête!  Hihihi!  Le voici.

Joli non?

La Bête est maintenant bien à l'abri!


Plutôt cool n'est-ce pas?  Ce n'est pas le modèle d'origine, mais il fait parfaitement l'affaire.  J'hésitais depuis longtemps sur un tel achat.  J'osais moins emporter la Bête partout à cause de ça.  C'est que ça coûte cher une Bête!  On a pas envie de l'abîmer!  Ce n'est pas comme un livre de poche qu'on fourre dans notre sac à main.  Ça, on peut accepter quelques coups dessus et égratignures dessus sans remettre en cause son fonctionnement.  Une scratch sur une couverture ne va que vous faire pleurer, rien d'autre!  Tandis que sur l'écran d'une Bête...  Heu, non.

Bon, ceci dit, j'hésitais souvent à mettre un livre dans mon légendaire brise-livre!  Surtout parce que, bon, mes livres, qu'ils soient neufs ou d'occasion, j'aime mieux ne pas les détériorer trop.  J'aime les garder en bon état.  Je ne casse jamais mes tranches de livres et je me jette à la tête de ceux qui osent tourner à l'envers la page couverture d'un livre de poche (désolé Papa...).  J'ai toujours une petite moue si je vois un coin de page couverture légèrement épointé.  Je ne suis pas maniaque, mais je fais quand même attention.  Une survivance de l'admonestation maternelle me disant de toujours prendre soin de mes livres...

Sauf que là, je me suis rendue compte d'un truc génial.  Protège-Bête + Bête bien protégée à l'intérieur + Brise-livre = lecture disponible en tout temps et partout!  Non, mais génial!  Je laisse mes livres à la maison et je pars à l'aventure, la Bête soigneusement emballée coincée entre mon paquet de gomme, mon porte-monnaie, mon sac écolo et enfin, bref, le paquet d'autres cossins typiques d'une sacoche de fille.  Peu de chance qu'elle se brise, elle est bien protégée, je peux l'attraper en un instant pour lire quand j'ai une mini-pause et je suis sûre de ne jamais être prise au dépourvue côté lecture.  Y'a quand même 58 livres dessus non!  En plus, ça m'encourage à lire des classiques que je me promets de lire depuis un sacré bout de temps.  L'association idéale non?

Il faut le dire, le numérique a parfois ses avantages, cachés dans des niches où le bon vieux livre papier est moins efficace.  Il ne le remplacera jamais, mais il a quand même ses petits avantages...  ;)

@+ Mariane

3 commentaires:

  1. Ah, moi depuis que j'ai ma petite liseuse de poche, j'emporte toute une bibliothèque avec moi partout où je vais, même pas besoin d'y penser avant de partir. Mais je ne me suis jamais préoccupé d'égratigner la surface (peut-être parce que c'est une liseuse vraiment pas chère), alors que pour mon nouveau téléphone intelligent, j'ai investi dans un porte-monnaie qui protège le boitier et la surface. Drôle hein? Faudra repenser ça.

    RépondreSupprimer
  2. Ici aussi je capote à traîner ma liseuse partout. C'est surtout parce que c'est plus léger, mais l'avantage qu'on ne peut la briser est non-négligeable aussi. Je lis ÉNORMÉMENT depuis que j'ai une liseuse - je lisais beaucoup avant aussi, mais l'an dernier j'ai dû compter les livres pour bébé pour arriver à mon objectif de 100 livres par an, tandis que là l'année n'est pas finie et je suis déjà à 143 livres, sans livres pour moins de trois ans dedans... C'est tellement plus facile de la sortir dans une file ou n'importe où! Vive les liseuses! :)

    RépondreSupprimer
  3. @Hélène, il faut dire aussi que j'ai à peu près pas de gadget techno, donc le peu que j'ai, je suis un tantinet maniaque!

    @Myr_heille, c'est ça le grand avantage, on peut la sortir deux minutes si on attend quelque part et on peut changer de livres si celui en cours nous tente pas. Personnellement, je ne lis pas plus, mais je lis des trucs différents sur ma liseuse par contre.

    RépondreSupprimer