lundi 18 octobre 2010

S'éterniser dans un livre...

Salut!

Dans toute vie de lecteur qui se respecte, il arrive que l'on s'attarde dans un livre, pour quelques raisons que ce soit: il ne nous intéresse pas ou plus, on a d'autres livres qui déboulent sur notre PAL, quelqu'un vient de nous prêter un livre à rendre en urgence, c'est un livre plus compliqué que l'on prend à petites bouchées bref, des tas de trucs comme ça.  Ces livres que l'on commence et que l'on prend du temps à finir, je les trouve essentiel à notre vie de lecteur heureux.  Pourquoi?  Parce qu'ils font en sortent qu'on ne se retrouve jamais sans rien à lire.  Je suis depuis plus d'un mois dans L'art de la guerre pour les femmes de Ching-Ning Chu.  Et pourtant, je ne considère pas que je perds mon temps, même si je ne le lis pas en continu.  Quelques pages ici, quelques pages là et je continue.  Il faut dire que c'est un livre assez technique.  C'est surtout mon patron qui devrait être effrayé de me voir avoir de telles lectures (mouahah!)  Heureusement que je le dilue par contre, ma petite tête exploserait de le lire moins vite.

De même, j'ai quelques livres commencés, mais dont la lecture est au point mort.  Pour ceux-là par contre, je dirais que je prends une pause.  Oui, une pause dans un livre, ça existe.  Pas question de me contraindre à lire comme une machine, si je sens que je frôle la panne de lecture à cause d'un livre que je tiens mordicus à finir, je prends une pause.  J'ai déposé sur une tablette chez moi un livre d'Alexandre Dumas, Le Comte de Monte-Cristo.  Excellent livre, ça c'est sûr et certain!  Je veux le finir, mais pas tout de suite.  Chez lui, ce qui me gêne, c'est l'épaisseur.  Quand on se plonge dans ce genre de roman, il faut être capable de le lire en continu pendant plusieurs jours à un bon rythme.  Sinon, la lectrice en moi s'impatiente de passer à d'autres lectures quand je m'attarde trop longtemps dans un livre auquel je dois me consacrer exclusivement sans pouvoir butiner à gauche et à droite (plurilectrisme!)  Alors, une pause, ça me convient vraiment très bien dans son cas.  J'espère juste qu'elle ne sera pas trop longue, je veux connaître la fin de l'histoire après tout!  Alors, j'attends mes prochaine vacances ou une journée tranquille où je pourrais lentement me remettre à sa lecture.  Parce qu'entre une pause et un abandon, il y a une très grosse différence: les livres sur pause, on va les reprendre un jour, les autres, on les amène à la bibliothèque ou on les envoie sur Book Mooch!

@+ Prospéryne

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire