dimanche 20 février 2011

Le mystère des bonbons magiques de Brandon Mull

Le mystère des bonbons magiques  Brandon Mull  Ada  486 pages


Résumé:
Nate vient d'emménager dans un nouveau quartier.  Il fait rapidement la connaissance de Trevor, Summer et Pigeon, trois jeunes de son âge vivant dans le même quartier et tous ne tardent pas à s'entendre comme larrons en foire.  Ils commencent à fréquenter la boutique Le Bec sucré de Madame White, qui leur fait découvrir des bonbons ayant d'étranges propriétés: certains permettent de voler, d'autres de prendre l'appartenance d'une autre ethnie, ou même de voyager entre les miroirs.  Cependant, en échange de ses mystérieux bonbons, Madame White leur confie des missions, d'abord facile, puis, de plus en plus étranges et discutables.  D'abord complices, les enfants en viennent à se poser de plus en plus de questions sur cette  femme, d'autant plus qu'un étrange homme semble maintenant les pourchasser à travers la ville.

Critique:
Brandon Mull signe ici son premier livre en dehors de la série des Fablehaven, un livre qui me fait dire que cet auteur a vraiment du talent.  Le contexte est totalement différent, on ne retrouve pas les mêmes prémisses que dans sa série principale, les caractères des personnages sont différents, bref, c'est une toute autre oeuvre qu'il nous offre.  Malgré tout, je dirais que je ne l'ai pas autant apprécié.  C'est très bon, mais la sauce a moins pris, tout simplement!  L'histoire est bonne et l'idée que les pouvoirs magiques soient donnés aux enfants par le biais de bonbons est aussi excellente.  On s'amuse vite de voir ceux-ci bondir partout à cause des Pierres de Lune ou de donner des chocs électriques avec les Croco-chocs!  L'intrigue est complexe, soutenue tout au long du livre, mais je dois avouer que j'ai perdu quelques bouts à un moment donné.  En tout cas, une très bonne lecture à mettre entre les mains des bons lecteurs d'une douzaine d'années.

Ma note: 3.75/5

Je remercie les éditions Ada et plus particulièrement Martin pour ce service de presse.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire