jeudi 11 octobre 2018

Whisky et paraboles de Roxanne Bouchard

Whisky et paraboles  Roxanne Bouchard




Résumé:
Élie a fuit, fuit Montréal par les innombrables routes du Québec, fuit jusqu'à trouver ce vieux chalet dans un coin isolé, au bord d'un lac.  Elle y fera la rencontre d'un pianiste jazz amérindien, d'un chanteur populaire collectionnant les lettre d'amours de ses admiratrices, d'un violoniste féru de patrimoine et de transmission et de sa femme flûtiste aux cheveux d'algues.  Mais surtout de la petite Agnès, qu'elle surnommera Amarosa, la fille de l'amour, au corps couvert de traces bleues...  Dans ce petit univers, Élie déferra lentement l'écheveau de ce qu'elle a vécu, à l'aide de poésie et de whisky.  On dit qu'il faut tout quitter pour recommencer, mais ne traîne-t-on pas à l'intérieur de nous l'essence de ce qu'il faut changer?

Mon avis:
Point indiscutable, la plume de l'auteure est absolument magnifique.  On dirait de la dentelle.  Il y a dans ce récit une poésie qui transpire de chacune des pages, même si le récit est écrit en prose.  La poésie de Miron fait d'ailleurs quelques apparitions ici et là au fil du texte et Élie mentionne ses lectures de poésie.  Mais cela va plus loin que ça: tous les dialogues des personnages ou presque sont magnifiques.  Quelque part entre les déclamatons des théâtres grecs antiques et les strophes d'un poème, on les dirait ciselé dans du cristal pour leur beauté.  Ça pourrait détonner que de les entendre parler ainsi dans la vraie vie, mais vu la nature du texte, ce n'est pas le cas.  Au contraire, tout coule de source.  Les personnages traînent tous leurs propres misères et c'est à force de contacts et de paroles entre eux qu'ils déferont l'écheveau de leurs émotions.  Ce classique d'une bande de personnes qui s'entraident dans leurs difficultés a une part de clichés, mais l'auteure réussit à en faire une histoire où ce n'est pas tant l'entraide et la solidarité que le cheminement personnel de chacun des personnages qui est intéressant.  Surtout la petite Agnès, qui avec ses cheveux fous, fera fondre le coeur d'Élie.  La difficulté de l'engagement est abordé, mais jamais de manière frontale, ça se développe tout en délicatesse.  Le tout dans le cadre magnifique d'un lac entouré de chalets.  On suivra tout au long de l'année à la fois les transformations de la nature et les transformations des personnages.  Avec une rare humanité.  Un livre magnifique, qui se lit comme un roman, mais qui s'aborde avec le coeur.

Ma note: 4.5/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire