vendredi 9 octobre 2015

Les eaux de Jade de Francine Pelletier

Les eaux de Jade  Francine Pelletier  Collection Jeunesse-Pop Science-fiction  Médiaspaul  160 pages


Résumé:
Jade, fille d'Arialde Henke, a failli se noyer lors d'une baignade dans la rivière.  Depuis, elle cache soigneusement sa phobie de l'eau.  Seulement, lorsqu'un étranger vient offrir à ses parents une mission secrète, elle apprend à l'insu de ceux-ci qu'elle va servir de couverture à une expédition de recherche.  Qui aura lieu dans l'océan et implique de faire la plongée sous-marine.  La jeune fille saura-t-elle triompher de sa peur de l'eau pour aider ses parents?

Mon avis:
Évidemment, c'est un roman jeunesse et c'est en quelque sorte un peu frustrant: j'aurais pris une bonne cinquantaine de pages de plus pour étoffer cette histoire.  Parce que les éléments de base étaient très intéressants: une jeune fille qui a peur de l'eau et devra affronter cette peur (même si l'on passe un peu vite sur la victoire sur cette peur), mais aussi tout le regard d'une enfant qui sait sur ses parents qui pensent lui cacher la vérité dans le but de la protéger.  Cet aspect est particulièrement bien développé dans le roman.  La relation de la jeune fille avec les zébréfants, étranges créatures marines, bien intelligentes pourtant, est aussi bien suffisamment étoffée pour en valoir largement la peine.  Mais en dehors de ces éléments, l'auteure passe vite, pour aller au plus court, au plus direct et éviter, sans doute, le trop grand nombre de pages.  De ce fait, l'univers est à peine esquissé.  Cela peut aussi venir du fait que la mère de l'héroïne a déjà fait l'objet d'une série de romans, l'auteure ne repassant donc pas dans des sentiers déjà parcourus, mais c'est un peu dommage quand même.  N'empêche, beaucoup de mystères restent, dont celui justement des zébréfants dont on sait au final peu de choses, même si on parle souvent d'eux.  L'auteure n'a pas creusé davantage alors que les occasions d'approfondir affluaient de par son imaginaire riche et foisonnant.  Les personnages, Jade en tête, sont tous attachants de par leur humanité, tous ayant des qualités et des défauts.  Évidemment, les méchants sont plus manichéens, mais sans être totalement dépourvus de chair, de contradictions, d'ambivalence.  Je l'ai déjà dit, mais la relation avec les parents est ici intéressante, car ceux-ci sont incarnés et ne servent pas seulement à planter le décor.  La relation avec leur fille comptera pour beaucoup.  Cette relation est au coeur des ressorts de l'intrigue.  Comme science-fiction, le roman est une très bonne introduction au genre, car si on est clairement dans le bain, on reste dans des zones simples à comprendre et à appréhender pour des jeunes lecteurs.  De quoi faire un voyage sur une autre planète, sans être trop dépaysé.  Le fait de centrer l'intrigue sur une cellule familiale y aide beaucoup.  Donc, bon livre, mais frustrée de sa brièveté: il y aurait eu là de quoi faire beaucoup plus.

Ma note: 4.25/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire