mercredi 19 août 2015

Le sel de la terre de Samuel Archibald

Le sel de la terre  Samuel Archibald  Collection Documents  Atelier 10  85 pages


Résumé:
Enfant de la classe moyenne, Samuel Archibald l'est et ne s'en cache pas.  À travers ce livre, cet universitaire avant tout littéraire se tourne vers ce milieu social dont il est issu et essaye de le comprendre: qui fait partie de la classe moyenne, comment est-elle née, qu'est-ce qui la définie, quel est son avenir?  Un regard vif et sans concession sur ce qui pourrait bien n'être qu'une grand illusion.

Mon avis:
En cette période électorale où tous les politiciens se déclarent les défenseurs de la classe moyenne, il est bon de se rappeler ce qu'elle est avant tout: une classe économique.  Dans laquelle les liens sociaux sont beaucoup plus lâches que dans d'autres (comme la classe ouvrière) spécifiquement parce qu'elle est avant tout une classe fourre-tout.  Gagner un salaire au-dessus du seuil de la pauvreté et en-dessous de la centaine de milliers de dollars suffit pour désigner quelqu'un faisant partie de la classe moyenne, peu importe les énormes disparités que cela suppose.  Dans cet essai aussi court que brillant, l'auteur fait la démonstration de ce qu'est la classe moyenne justement et de comment elle marque les gens qui en font parti.  Parce que les réflexes de la classe moyenne existe: l'économie de bouts de chandelle, la consommation à crédit, une certaine peur de la richesse aussi.  On se reconnaît dans ce portrait pourtant pas si gentil que ça.  Les petits misères et les défauts qui y sont liés sont décortiqués sans complaisance.  Mais en même temps, il y a quelque chose de réconfortant dans ce récit: il est facile d'y voir un reflet de nous-même...  Et après avoir tourné la dernière page, on ne peut que se dire que de parler de la classe moyenne est au fond de parler à un peu tout le monde...  Appuyé par beaucoup de statistiques, mais avant tout une réflexion sur le sens de ce qu'est cette fameuse classe moyenne, le livre vaut vraiment le détour.  En plus, ça se lit en une soirée.  Pour aiguiser vos esprits critiques et voir le monde un petit peu différemment.

Ma note: 4.5/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire