mercredi 16 juillet 2014

Du cheminement dans la planète blogue

Salut!

Pier-Luc Lafrance a lancé la réflexion il y a quelques jours à propos des blogues des littératures de l'imaginaire.  Ça m'a rappelé qu'environ un an après l'ouverture de mon blogue, j'avais publié un long biais sur ce qui m'a amené à bloguer.  Je crois que ça répond pas mal aux questions.  Je pourrais y ajouter que cela n'a fait que s'améliorer avec le temps.  Il y a eu des hauts et des bas (et quelques bas dû à ma tendance incontrôlable à vouloir maintenir un certain standard de qualité fabriqué par mon propre et toujours exigeant cerveau).  Je remarque aussi que je me suis souvent lamentée sur le web sur certains sujets qui reviennent souvent avec le temps... Chacun ses obsessions!

Par contre, l'autre volet, quand tout est passé du virtuel au réel...  Alors, là, c'est une tout autre histoire!  Je dois dire au départ que je suis une trotteuse infatigable de Salon du livre depuis 2002, première année où j'ai mis les pieds à cette grande foire du livre (ma carte de crédit s'est plainte pendant un moment de cette visite...).  Je suis alors entrée en contact avec pas mal de monde.  Des auteurs surtout, que je me suis mise à suivre plus assidûment.  J'y parlais à tout un tas de monde, mais encore plus après que mon statut professionnel se soit mis de la partie (ouais, libraire, on connaît beaucoup plus de monde dans un Salon du livre!).  Le changement vers des relations passant du virtuel au réel s'est pour ma part fait lors du Salon du livre de Montréal de 2010.  J'avais jasé pendant un certain temps par blogue interposé avec Mathieu Fortin et ça a été la première personne que j'ai rencontré en vrai.  C'est aussi par l'intermédiaire de son blogue que j'ai découvert celui de nombreuses autres personnes, dont Ariane, Dominic et Geneviève.  C'est sur le blogue d'Ariane que j'ai entendu parler pour la première fois du Congrès Boréal.  Quoi????  Un Congrès pour les fans de l'imaginaire???  Ça existe au Québec???  J'étais à peine une semaine à l'avance, je ne pouvais aller qu'à la journée du samedi.  J'étais horriblement nerveuse, au point que j'ai oublié de déménager avant de partir!  Bon, finalement, je connaissais quelques personnes sur place et est venue ensuite le sésame: «J'ai un blogue, ça s'appelle Les lectures de Prospéryne.», «Ah, c'est toi Prospéryne!!!!».  Beaucoup plus de gens que je ne m'y attendais me connaissait..  En plus, ça a coïncidé avec la période où je m'étais inscrite sur Facebook et je me suis fait énormément «d'amis» suite à ce Congrès.  Les liens bloguesques sont venus renforcer le tout.

Alors, voilà, grosso modo comme ça s'est passé de mon côté!

@+ Mariane

9 commentaires:

  1. Mon éditeur (Pavillon noir) et moi cherchons un débouché sur le Québec, peut-être êtes vous en mesure de nous aider de ce côté de l'Atlantique ?

    RépondreSupprimer
  2. Ah, c'est pour ça que tu étais débarquée au Boréal dans cet état d'excitation totale! :) Une seule semaine de préavis, ça fesse, c'est sûr! hihihihi! ;)

    RépondreSupprimer
  3. Que seraient nos événements littéraires sans notre fameuse "Prospéryne" à présent? Bien plates, en vérité! ;)

    RépondreSupprimer
  4. @Jeanmi, je ne m'occupe pas de ces questions-là, je ne peux pas vraiment te guider, mais peut-être que oui.

    @Gen, excitée, moi? Ben voyons, jamais, je suis toujours zen comme une minette au soleil moi! ;)

    @Isa, hihihi! Merci!

    RépondreSupprimer
  5. Bien content de voir ton parcours. Et merci d'avoir répondu à mes questions.

    RépondreSupprimer
  6. Et, au fait, c'est Pierre-Luc, non Pier-Luc ;)

    RépondreSupprimer
  7. @Pierre-Luc, oups, toutes mes excuses!

    RépondreSupprimer
  8. Je n'ai peut-être pas le temps de commenter depuis un million d'années, mais je te lis toujours, Libraire de l'Année à vie :)

    RépondreSupprimer
  9. @Pat, je suis très heureuse d'avoir de tes nouvelles! :)

    RépondreSupprimer