jeudi 26 mars 2020

Tyranaël: 1- Les Rêves de la mer d'Élisabeth Vonarburg

Tyranaël  tome 1  Les Rêves de la Mer  Élisabeth Vonarburg  Alire 363 pages


Résumé:
Eïlai est une Rêveuse.  Dans ses rêves, elle voit des étrangers arriver sur sa planète, Tyranaël.  Ils la colonisent, l'habitent et essaient de comprendre le plus étrange des phénomènes qui y arrive: la Mer, qui envahit tout et détruit toute vie sur les zones qu'elle recouvre lors de son passage.

Joris, Shandaar, Tige, David: ce sont les humains qui colonisent Tyranaël, qu'ils appellent Virginia.  Sans qu'ils le sachent, une Rêveuse venue d'un autre temps les accompagnent et les suit dans leur histoire.

Mon avis:
Soyons honnête, l'auteure ne nous facilite en rien la tâche avec ce livre: elle nous lance directement dans l'action, ne nous explique pas qui vient d'où et qui veut quoi ou fait quoi.  Il faut donc lire, comprendre au fil de la lecture et savoir à l'avance que bien des questions resteront sans réponse dans ce premier tome.  Malgré tout, il a un certain charme.

Cela tient beaucoup à la très grand maîtrise de l'écriture de l'auteure, qui fait de son livre  une fresque pleine de poésie.  On suit à tour de rôles une foule de personnages différents et à chaque fois, on plonge en eux, dans leurs émotions et dans leurs choix.  Dans leurs visions du monde aussi, aussi différentes qu'ils le sont tous.  La totalité du récit est racontée à hauteur de personnage, ce qui en fait une mosaïque éclatée ou bien évidement, il y a des trous, des zones d'ombres où on ne comprend pas, où on manque d'explication.  C'est un peu normal: aucun individu ne peut comprendre le monde dans son entièreté.  

Chaque personnage est bien dessiné, même si à part Eïlai, on ne les survole que peu de temps et qu'on ne les revoit souvent pas ensuite.  Les personnages humains servent à dresser une toile de fond dans les Rêves d'Eïlai.  On suit l'histoire ainsi de l'un, puis de l'autre, dans une ligne qui semble chronologique, mais qui pourrait bien ne pas l'être.  C'est sans doute volontairement flou de la part de l'auteure.  Le Rêve est le thème majeur du livre et il teinte aussi la façon de raconter: tout y est empreint d'onirisme dans le ton et le style.

Le grand mystère du livre reste cependant la Mer.  Puissante, grandiose, elle envahit toute la planète aux quatre ans, empêchant l'usage de l'électricité sur une bonne partie de celle-ci, détruisant toute trace de vie sur les basses-terres.  C'est sur ce mystère qu'est basé la série dont ce livre n'est que le premier tome et même si je suis sûre que des indices ont été donné, il faut avouer que cette Mer garde son mystère profond.  À suivre donc.

Je ne peux pas dire que j'ai été follement emballée puisque le rythme de cette histoire est très lent.  Par contre, ça se laisse très bien lire et on sait au bout d'une poignée de page qu'on est entré dans un univers qui se dévoilera par petite dose et qu'il faut être patient pour en découvrir toute la saveur.

Ma note: 4/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire