jeudi 5 juillet 2018

Maternité La face cachée du sexisme de Marilyse Hamelin

Maternité, La face cachée du sexisme  Marilyse Hamelin  Collection Présent  Boréa;  184 pages


Résumé:
Même si l'égalité homme-femme a fait des bonds de géants depuis quelques décennies, il reste un point où malgré tous les efforts, les progrès sont lents: la sphère privée et au centre de celle-ci, la parentalité.  Malgré tous les efforts, les campagnes de sensibilisation et les mesures adoptées, la mère est toujours considérée comme le «parent par défaut», celle qui sait quoi faire pour s'occuper des enfants, responsable de l'organisation du foyer et qui doit faire le tout avec le sourire et dans la bonne humeur.  Seulement, une majorité de femmes travaillent aujourd'hui à l'extérieur du foyer, mettant le modèle à mal sans que la base de celui-ci ait été remise en question.  Ce qui cause un déséquilibre, un sexisme mal nommé, auquel s'attaque l'auteure dans ce livre.

Mon avis:
Il faut parfois des livres pour jeter un pavé dans la marre et ébranler les idées reçues.  Celui-ci s'inscrit dans cette veine, mais il prêche beaucoup plus aux non-convertis qu'aux personnes déjà sensibilisées.  Le livre est, comme tout bon essai, un long argumentaire en faveur de la thèse qu'elle défend, soit que la parentalité est, pour un grand nombre de raisons, plus ou moins culturelles et plus ou moins ancrées dans notre psychée, encore bien plus le fardeau des femmes que des hommes.  Ce livre va sonner comme un éveil des consciences pour qui est moins au courant des enjeux féministes.  La démonstration est bien argumentée, dotée de nombreux exemples et de témoignages éclairants (paritaires, je tiens à le souligner, autant d'hommes que de femmes ont témoignés de leur expérience pour cet ouvrage).  Elle déplace le centre du débat de la maternité (associé aux femmes uniquement), à la parentalité (concernant les deux parents de façon égale).  La question des congés parentaux, centrale à son ouvrage y est décortiquée et l'influence des idées reçues sur la maternité et la paternité également.  Le partage des responsabilités ménagères y obtient aussi une petite place, un peu maigre à mon goût, mais quand même assez importante.  Le livre n'a aucun défaut majeur, mais il a constitué pour la lectrice déjà au courant des enjeux que je suis une excellente révision sur le sujet plus qu'un apport réel aux débats.  Pour quiconque n'est pas au courant des enjeux par contre, cet ouvrage est à mettre entre toutes les mains (surtout celles des futurs pères!).  Agréable à lire, bien argumenté, c'est un essai grand public qui réussit très bien l'objectif fixé, soit de brasser les idées reçues sans tomber dans le préchi-précha et qui démontre avec l'aide d'exemple concrets qu'autre chose de mieux est possible et souhaitable.

Ma note: 4.5/5

2 commentaires:

  1. Le problème avec ce bouquin, c'est que c'est aux enfants qu'il faudrait le faire lire! lol! Je blague à moitié, parce que je remarque que chez les enfants (surtout ceux qui ont été allaités et qui ont associé maman=bouffe+réconfort), le réflexe de vouloir maman plutôt que papa est très très fort. Alors ça m'étonne pas que les patterns actuels se soient mis en place.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle aborde le sujet justement... J'ai pas le goût de réécrire tout ce qu'elle a dit sur le sujet, mais son avis était pertinent. De mémoire, un chapitre complet du livre lui est consacré.

      Supprimer