lundi 22 février 2016

Lire avec un chat: notes à moi-même

Bonjour Mariane (oui, c'est une note à moi-même alors je me parle à moi!)

Tu le sais, depuis le temps que tu vis quotidiennement en présence de félins que ceux-ci ont leur petites habitudes et que toi, tu as les tiennes.  Par exemple, il est absolument impossible de penser à flatter Patchoulie sur le ventre si tu la tiens les pattes en l'air (à moins de VRAIMENT avoir envie de te faire mordre!).  De la même façon, il est impossible d'oublier l'heure de la bouffe avec Prospéryne.  Qui te fait penser que le moment approche au moins un bon deux heures à l'avance en te poursuivant partout dans l'appart avec ses miaulements.  Constamment.  Sans arrêt.  Et qui finalement abandonne toujours la partie dix minutes avant l'heure, considérant qu'elle a perdu la bataille ce qui finalement te fait souvent oublier de remplir son bol en temps (rassurez-vous, aucune chance qu'elle meure de faim, elle me le rappelle dès que je passe à côté!)

Bon, de ton côté, tu as aussi tes petites habitudes, genre les attraper pour leur faire un petit câlin d'un seul coup avant de les redéposer par terre (quand j'y pense, ça doit leur donner un sacré tour de manège!), tu attends toujours une bonne demie-heure le samedi matin avant de sortir de ton lit pour leur donner leur bouffe, même si tu es réveillée.  Tu les réveilles et les dérange systématiquement dans leur sieste de l'après-midi parce que tu trouves que c'est trop plate sans leur présence.  Et puis tu pestes quand elles quittent tes genoux après une séance de câlin en laissant derrière elles un nuage de poils, roux ou gris selon les circonstances.

Mais bon, la vie n'est pas si moche que ça avec elles, sauf pour un point qui est évidemment un point de dispute de longue date: ce moment béni où tu t'installes tranquillement pour ouvrir ce qu'elles considèrent comme étant un objet bizarre qui s'ouvre en deux pour devenir plus large et qui prend toute ton attention: un livre.  Elles considèrent que dès l'instant où tu mets la main sur un tel objet, elles ont toutes les autorisations nécessaires pour avoir l'intégralité de ton attention.  Après tout, tu ne bouges pas, tes mains ne sont pas occupées par un clavier ou une souris (elles n'ont pas encore compris le sens du mot souris d'ordinateur... chanceuse que tu es).  Rien ne t'es épargnée dans les circonstances: coup de tête dans l'objets, enfin, plutôt coups que coup, tentative éhonté de contournement de l'objet pour se coucher dessus, morsures au coin des pages...  La bataille dure jusqu'à ce que, de guerre lasse, tu déposes l'objet de tes envies et que tu décides de leur consacrer toute ton attention.  Leur réaction 9,99 fois sur 10?  Elles sacrent leur camp.  :/

Tu as déjà essayé de réaliser l'exploit de lire en même temps que de les gratouiller en arrière des oreilles (LEUR truc préféré!), mais même si cette activité peut se faire d'une seule main, elle comporte aussi son lot de défis.  Le premier consiste à essayer de tourner les pages d'une main.  Tu as déjà essayé de réussir cet exploit à plusieurs reprises, malheureusement avec des résultats très mitigés, incluant de perdre complètement ta page et d'avoir à la retrouver en râlant au son de ronronnements de délices.  L'autre méthode, celle que tu utilises le plus souvent, consiste à interrompre brièvement le mouvement des tes doigts derrière les pavillons auditifs de tes deux félins, mais cela te voit à coup sûr un regard torve qui peut se traduire par: «Heille toi, pourquoi tu as arrêté de me gratter le derrière des oreilles???».  Il y a également le risque continuellement de faire lever un nuage de poils roux ou gris qui vient se glisser entre les pages du livres en tournant la page.  Tu arrives bien souvent à la déloger de là en soufflant dessus, mais bon, c'est quand même emmerdant.  Et tu imagines des fois la tête de la prochaine personne qui va emprunter le livre à al bibliothèque en voyant tomber des poils du livre...

Bref, tu le sais, lire avec des félins en ta présence a son lot de défis.  Mais tu les endures de bonne grâce étant donné que tu les aimes beaucoup tes chats.  Au moins autant que les livres.  C'est pas pour rien la citation que tu as mise en sous-titre de ton nom de blogue ;)

@+ Mariane

1 commentaire:

  1. Apprendre le jour même de la publication de ce billet que l'une de mes minettes a une pierre au rein... Vous inquiétez pas, elle va s'en sortir, mais disons qu'elle va me donner quelques soucis pour les prochaines semaines. :(

    RépondreSupprimer