mardi 8 septembre 2015

Les fan-fictions

Salut!

Je ne suis pas une grande lectrice du genre, mais je sais qu'il pullule sur la vaste Toile: la fan-fiction où les fans d'une oeuvre quelconque (littéraire, cinématographique, même de jeux vidéos parfois!) qui s'amusent à écrire une suite ou une histoire dans le même univers parfois même une péripétie totalement inventée.  C'est en quelque sorte s'approprié un univers que l'on trippe, que l'on adore, pour créer quelque chose qui y sera lié.  La plupart du temps, les fan-fictions sont avant tout des oeuvres qui ne seront pas commercialisées, droit d'auteurs obligent, mais le pire, c'est que bien souvent, ce n'est pas le but de la manoeuvre.

Évidemment, quand on parle de fan-fictions, j'exclus ici les myriades de dérivés des contes pour enfants.  C'est quelque chose de fondamentalement différent.  Les contes font partie de notre enfance, de notre expérience collective.  En faire des dérivés, c'est en quelque sorte se rapprocher de notre culture.  La fan-fiction elle, se construit sur des oeuvres actuelles, en cours de production ou du moins, récentes.  D'ailleurs, elle serait en ce sens un phénomène plutôt nouveau, qui a su gagné sa niche par le biais de l'internet, même si elle existait depuis fort longtemps.  Combien d'enfants ont remplis leurs journaux de récits inspirés de leurs lectures?  C'est surtout le fait de rendre ses écrits personnels accessibles à d'autres qui est nouveau.

Entendons-nous, le domaine de la fan-fiction est vaste.  J'ai entendu parler de personnages purement secondaires de l'univers de Star Wars dont on a écrit l'histoire détaillée (l'enfance de Jar Jar Bink, vraiment?), de récits érotiques mettant en vedette Harry Potter et Ginny Weasley (non, je ne vous mets pas le lien, j'en aie entendu parler, mais je n'ai jamais rien trouvé sur le net dans le genre!), quand ce n'est pas des ajouts complets aux Seigneurs des anneaux, pourtant une oeuvre qui, chacune des pages l'une à côté de l'autre remplirait facilement la Terre du Milieu!  Et là se jouent la partie que je considère la plus intéressante du phénomène: l'appropriation d'une oeuvre.

Parce que les auteurs fantômes de fan-fiction trippent sur l'oeuvre auquel ils ajoutent.  Ils adorent ça.  Au point de consacrer des heures de leur vie à utiliser leur imaginaire pour inventer une histoire, la faire vivre dans leur tête et même l'écrire!!!  Vous vous imaginez?  Il faut vraiment aimer ça pour passer autant de temps sur un texte ou une vidéo (la fan-fiction peut prendre des formes assez larges) pour lequel la plupart du temps, ils ne toucheront pas un sous...  Faut aimer ça!

Par-delà la présence de la fan-fiction sur Internet, il me semble que l'on touche à un sujet plus sensible encore: le fait que l'imaginaire d'une personne puisse atteindre la nôtre et l'envahir pour la coloniser.  Quel lecteur n'a pas imaginé un jour une aventure différente de celle de ses personnages préférés?  Créé une issue différente au récit qui nous avait laissé sur notre faim.  Un avenir aux personnages que nous avons laissé quelque part, en chemin vers une histoire qui ne nous a pas été racontée.  Ou encore, prendre ce personnage négligé dans le récit principal et en profiter pour en faire le héros d'une intrigue à notre sauce?  Il y a là un phénomène qui me semble hyper-intéressant.  D'autant plus que cela n'a rien à voir avec l'amplitude de l'oeuvre de base, mais bien avec la passion pour celle-ci de l'auteur de fan-fiction.

Certains se limiteront à la fan-fiction, d'autres inventeront leurs propres univers ou peut-être pas.  Mais j'aime cette idée que d'autres poussent un univers dans des voies que l'auteur(e) lui-même n'auraient jamais imaginé.  Sans doute parce que dans ma tête, j'ai longtemps (et fait encore) de même...

@+ Mariane

4 commentaires:

  1. Je dois dire que plus jeune je rêvassais pas mal en mode fan-fiction. Et que quelques unes de ces rêvasseries m'ont donné des idées pour des histoires que j'écrirai peut-être un jour (mais où j'aurai changé beaucoup de trucs, histoire que l'univers soit devenu le mien). Mais même si j'écrivais déjà à l'époque, jamais je n'aurais pris le temps et l'énergie d'écrire une fan-fiction. Je sais pas si j'admire ou si je trouve vraiment bizarre les gens qui le font...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi, je les trouve bizarre et je ne prendrais pas de mon temps et de mon énergie pour en écrire. Le plus bizarre est que certaines personnes semblent aimer les lire...

      Supprimer
  2. Personnellement, ce qui me pue au nez, c'est le nouveau phénomène à la mode dans le « Young Adult », où des éditeurs américains (et de plus en plus de français, arghl!) sortent des fan-fictions de l'anonymat pour en faire le nouveau succès en librairie! Come on! Ces auteurs-là « surfent » sur le succès de leur prédécesseur pour faire du cash! Je suis désolé, mais même si j'ai adoré Harry Potter, j'en ai rien à secouer du « rip-off » de Cassandra Clare! Et je vous en supplie, ne me partez pas sur Fifty Shades of Twilight, ça ne finira plus et ça va être laid.

    Bref, gardez ça pour le sous-sol de vos parents et arrêtez d'inonder le marché avec ça, merci! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. JE
      SUIS
      TOUT
      À
      FAIT
      D'ACCORD!

      (et bon, quand on voit le niveau littéraire de Fifty shades, on comprend que c'est une fanfiction et qu'elle ne maîtrise pas cinquante nuances de style littéraire... Euh, je viens de dire quoi moi? :P )

      Supprimer