mardi 16 juin 2015

Zog de Pascal Chaussé

Zog L'ultime expédition à la découverte d'un monde nouveau  Pascal Chaussé  Marcel Broquet  456 pages


Résumé:
Quelque part dans un avenir très très lointain, Hubert est un GNOM.  Pour Génétiquement NOn-Modifié.  Un des derniers humains à ne pas être bourré d'implants ou avoir vu son ADN modifié alors qu'il n'était qu'un embryon.  Mais bon, vu cette situation, tout le monde pense qu'il est débile.  Un bon moyen de ne pas attirer l'attention en même temps.  Ce dont lui et ses amis vont profiter pour aller faire un tour sur une lointaine planète aux frais de la princesse: leur mythique planète d'origine, la Terre.

Robin est un Zog, pacifique et destiné comme tous les siens à faire pousser des radis.  Mais Robin n'est pas un zog ordinaire.  De un, il est un à-l'envers, ses membres de longueur inégale ne sont pas du même côté que la majorité des siens.  En plus, il est curieux, défaut plutôt rare et mal vu.  Ce qui l'emmènera à examiner d'un autre oeil la rivière en damier qui traverse sa planète au sud, frontière infranchissable et qu'il va étudier avec attention, pour essayer de rejoindre l'autre peuple vivant de l'autre côté: les Zots.

Mon avis:
Vous êtes déjà sorti du cinéma en vous disant qu'un grand film avait accouché d'une puce?  Tout ça...  pour ça?  Ben, c'est ce que je me suis dit en fermant ce livre.  Beaucoup de pages, beaucoup de péripéties pour une intrigue qui se termine en une page et demie et qui laisse beaucoup plus de questions que de réponses.  J'ai trouvé que le récit était très longue, le roman aurait gagné à perdre une bonne centaine de pages et à resserrer son propos.  De qui parle-t-on?  De Robin ou d'Hubert?  Et à un moment donné, on peut se demander au fond qui dans les personnages secondaires est le plus important.  Qu'est-ce qui les relie, pourquoi alterne-t-on entre les deux personnages tout au long du livre?  J'ai l'impression qu'il y avait beaucoup trop d'idées pour un seul livre.  Quand l'auteur se concentrait sur un propos plus restreint (comme par exemple, la petite enquête de Robin dans la maison de l'ermite), on gagnait en profondeur.  Mais l'ensemble ne marchait pas.  Trop gros peut-être?  Je ne sais pas.  Les personnages sont bien développés, quoique ma préférence aille largement aux secondaires: Bébé, Ramon, Ahmed et Simon.  Même le grand-père de Robin était chouette.  L'écriture était essentiellement descriptive, mais c'était bien, sauf que ça n'aidait pas à entrer profondément dans l'histoire.  Disons que je n'ai pas été épatée, mais que j'ai quand même lu jusqu'au bout pour savoir comment ça allait finir.  Assez déçue de la fin par contre, j'avoue.

Ma note: 3/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire