vendredi 5 juin 2015

Les protecteurs: 1- Des nouvelles de l'Univers de Mario Fecteau

Les protecteurs tome 1  Des nouvelles de l'Univers  Mario Fecteau  Ada 277 pages

Résumé:
Les habitants de la planète Bolmia ont réussi un exploit rare: survivre à l'holocauste nucléaire qui menace toute civilisation capable de maîtriser l'atome.  Observant les sociétés nées sur d'autres planètes que la leur, ils ont fini par trouver des cycles dans l'Histoire qui anime ces différents peuples et comment faire pour éviter que l'horreur ne se reproduise à nouveau.  Ils ont depuis formé l'Académie de protection pour pouvoir éviter les catastrophes et permettre à d'autre peuples d'atteindre leur niveau technologique.  okBoKirzilmo est un Protecteur qui dès sa première mission a eu affaire à un peuple très différent des autres, un peuple particulier.  Un peuple qui s'appelle entre eux «hommes».  Un peuple dont même les Protecteurs n'auraient pu prédire l'avenir.

Mon avis:
Ce livre se lit bien davantage comme une chronique que comme un roman.  Il y manque un élément moteur d'intrigue pour pouvoir le suivre avec attention.  Bon, le fait que dès le départ, le personnage de Kirzi fasse la rencontre d'une astronaute humaine enlève un peu du piquant de l'histoire.  La formule de commencer par la fin a déjà été utilisée certes et peut être très efficace, mais dans le cas de ce livre, ça gâchait la sauce au départ parce qu'ensuite, il n'y avait pas de punch, pas d'intrigue à suivre.  La scène était mal écrite pour servir ce choix narratif.  On savait que l'humanité finirait par être contactée par les Protecteurs, on ne savait juste pas comment.  L'autre problème se situe au niveau du cheminement de Kirzi.  Ce cheminement est plutôt une longue suite d'anecdotes qu'une évolution réelle.  Kirzi était un fringant jeune homme dévoué à sa cause et un peu naïf et on dirait qu'il ne perd pas cet angélisme.  Il a si peu de personnalité!  Qui est-il, que veut-il faire de différent des autres, a-t-il des conflits, des buts, des rêves?  Niet.  Il est un moteur qui sert à l'histoire plus qu'un véritable personnage.  À la fin, il est beaucoup plus vieux, mais on sent qu'il se jette un peu dans la gueule du loup sans trop en voir les conséquences.  Ce qui est plutôt anormal puisqu'il côtoie l'humanité depuis des décennies.  La façon dont l'auteur mélange les événements réelles de l'histoire avec les interactions des Protecteurs est bien pensée (j'ai beaucoup aimé le coup de Hubble), mais elles ne permettent pas de sortir de l'anecdote et sonnent un peu raccord.  L'idée que depuis l'espace, d'autres espèces puissent «orienter» le destin des peuples pour leur permettre d'éviter l'auto-annihilation est une bonne idée, mais dans le cadre de ce roman, ça a été plus ou moins bien utilisé parce que ça manquait de profondeur.  On effleurait les personnages au lieu de vraiment vivre à leurs côtés.  Pourquoi font-ils ce qu'ils font, pourquoi la Terre en particulier?  Que font-ils dans d'autres mondes?  Leurs convictions sont-elles parfois ébranlées?  Ce sont ces aspects qui manquent et qui vaudraient la peine d'être approfondis pour permettre d'éviter les personnages qui donnent un peu trop dans l'effet carton.  L'écriture est quand même bien et c'est ce qui fait un peu la force du livre: malgré ses défauts, on tourne la page parce qu'on a quand même envie de savoir la suite.  Ça se laisse très bien lire et on passe un agréable moment aux côtés de Kirzi.  J'ai un peu de craintes pour la suite, parce que je trouve que l'univers a été mal mis en scène, mais il reste qu'il y a quand même quelque chose d'intéressant.  Espérons seulement que ça va aller en s'améliorant, mais j'en doute.

Ma note:`3.25/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire