mercredi 1 avril 2015

L'empire bleu sang de Vic Verdier

L'empire bleu sang de Vic Verdier  Joey Cornu


Résumé:
Quelque part au XVIIe siècle:
Champlain découvre de fabuleuses veines de diamants bleus sous le Cap-Diamant, assurant ainsi la fortune de ce qui deviendra la puissante Cité-État de Québec.

Québec, 1887.
L'ordre des Crucifiés fait régner la terreur sur la Cité-État.  De plus en plus nombreux, ses partisans semblent vouloir prendre le pouvoir.  Cependant, le haut clergé et le gouvernement tente de mettre un terme à leur influence.  Aidé du scientifique maudit Rauméo, lui-même inspiré de Darwin, ils ont créé une arme à la hauteur de leur tâche: Victor Notre-Dame.

Québec: 1987
Marie est une étudiante qui fait une recherche sur les événements de la St-Jean-Baptiste de 1887, lors de la grande victoire de Victor Notre-Dame sur les Crucifiés.  Elle découvre alors une version de l'histoire légèrement différente de ce qu'elle a appris à l'école et que celle-ci n'en est que plus fascinante.

Mon avis:
Il arrive souvent avant d'écrire une critique de retourner dix fois mon clavier entre mes mains avant de l'écrire parce que j'ai peur de ne pas bien exprimer ce que j'ai ressenti à la lecture.  J'ai peur d'être trop sévère, trop dure ou trop gentille.  Là, c'est juste que j'ai peur de ne pas bien rendre mon ressenti parce que ce livre, il m'a vraiment fait trippé.  Seulement, si je trippe parfois sur un livre, normalement, c'est plus centré sur l'histoire ou sur le style de l'auteur.  Là, c'est les deux, à égale valeur.  Le récit est construit entre différents personnages.  On saute de l'un à l'autre, sans logique apparente, surtout que l'on navigue d'une époque à l'autre, mais c'est autout du récit que tout se branche, tout se connecte et que l'on voit l'intrigue se dénouer devant nous.  Parce que même sous une forme aussi dépareillée, il y a une logique.  Que l'on va découvrir au fil du roman.  Et les deux époques se répondent à travers un siècle de distance.  L'étudiante va découvrir une information, pop, on revient dans le temps à travers un personnage qui va vivre les événements et hop, on s'éloigne pour avoir un autre point de vue sur la chose.  Ça coule de source, c'est fluide.  Et ça donne lieu à quelques magnifiques mises en abîme sur les événement.  Le portrait que l'on y fait de la ville de Québec me faisait à une douce revanche de la part d'un habitant de la ville sur Montréal: beaucoup des lieux décrits me faisait penser à la métropole actuelle du Québec, mais les références étaient dépeintes autrement (autoroute Champlain au lieu de Ville-Marie par exemple).  Pour le reste, c'est un magnifique hommage à la ville.  Le mélange de science pure (surtout la génétique) et de religion était bien dosée, bien mêlée quoique il serait surprenant que beaucoup des expériences réalisées en 1887 soient réalistes.  Qu'on y mêle Darwin était bien et que l'on voit du reste du monde Québec trôner au sommet de la liste des pays les plus envié, notre culture et notre langue mise en avant partout faisait sourire et surtout quelque part... drôle.  Le rôle du clergé, le conflit entre la science et la religion, les liens entre les différentes classes de la société, beaucoup de thématique sont abordées avec beaucoup de talent.  Tout ça à travers une série de courts chapitres donnant chacun la parole à une personne qui nous fait comprendre l'univers en partant de son point de vue.  L'écriture a l'air toute simple à première vue, mais il faut le dire, l'auteur la maîtrise très bien.  Il ne cherche pas à faire des effets et réussit très bien ce qu'il entreprend.  Superbe roman, très bien écrit, vraiment une très belle réussite.  J'ai vraiment beaucoup aimé!

Ma note: 5/5

4 commentaires:

  1. C'est drôle, je l'ai justement ajouté hier dans ma liste de livres à acheter, tu viens de me convaincre que c'était une bonne décision.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une très belle surprise! À découvrir vraiment!

      Supprimer
  2. Wow, tu donnes envie de s'y plonger en tout cas!

    RépondreSupprimer