lundi 26 novembre 2018

La réalité parfois plus folle que la fiction

Salut!

Une fois, en écoutant Patrick Senécal en entrevue à Tout le monde en parle, je l'ai entendu faire un commentaire sur le fait que les lecteurs ont des limites à accepter que certaines choses puissent bel et bien faire partie de la réalité.  Même si l'invraisemblable est parfois arrivé, il expliquait qu'avec les Malphas, il avait créer un univers tellement gros qu'il avait pu faire passer des choses qu'autrement, il n'aurait pas pu.  Bon, ok, la dose de gros dans cette série est particulièrement élevée, mais ça fait qu'on est capable d'accepter certaines choses qu'autrement, on aurait certainement pas pu.

Pourtant, il n'y a qu'à consulter les rubriques faits divers et les livres des records Guiness pour constater que le monde est encore plus bizarre qu'on ne le pense.  Et que bien des choses qui seraient pour nous totalement invraisemblables font partie de la vie quotidienne et banale de certaines personnes.  Comme cette femme qui adore bouffer de la mousse de rembourrage de divan...  Ça me semble trop gros pour être vrai et je ne suis pas sûre de la crédibilité de la source, mais avouez que ça fait de la bonne télé-réalité!

Mais si on mettait un personnage qui fait exactement la même chose dans un roman... les gens vont décrocher!  À moins que le cadre ne s'y prête, à moins que ça ne soit logique dans l'histoire, mais si on est dans le mode à moindrement réaliste...  Va vraiment falloir que l'auteur(e) se lève de bonne heure pour que ça passe!  Sinon, on se dira que cette partie de l'histoire est arrangée avec le gars des vues, qu'une telle chose est impossible.  On refermera le livre en se disant, mais ils exagèrent ces auteurs!

Et pourtant...  Si c'est bien fait, ça passe.  Même l'invraisemblable, même l'impossible, ça peut passer si ça fait partie d'une bonne histoire.  Si on l'enveloppe bien, si on le présente bien, si ça ne sort pas trop d'un chapeau, si ça correspond à la logique de l'histoire... Ben, oui, ça peut passer.  Pas toujours, mais ça peut passer.  Ça reste difficile, parce que ça dépend de ce qu'on présente et de la manière dont on le présente. Sauf que...

Avouez que vous avez déjà entendu parler d'une histoire tellement folle qu'elle a l'air invraisemblable, même si elle est vraie.  (Tsé, comme la fois où les Écossais ont perdu les joyaux de la couronne...)  Ce genre d'histoire aura toujours le dessus sur la réalité parce que dans ce cas, il n'y a pas de trucages, pas d'astuces, pas d'emballage, il y a juste une histoire, trop incroyable pour être vraie, mais quand même réelle.  Et ça, il n'y a aucune fiction pour la battre.  Par contre, la fiction est excellente pour l'utiliser, cette histoire!

Combien de roman sont basés sur une anecdote, combien de films se sont inspirés d'événements réels, relatant un événement invraisemblable, mais qui est bel et bien arrivé dans la vraie vie.  Même si après ça les scénaristes ou les romanciers en rajoute une couche épaisse comme ça se peut pas, on les croira, tout simplement parce que ça contient une part de vérité.  Parce que ça part de la vraie vie, tout devient possible.  Y'a pas meilleur moyen pour en passer des vertes et des pas mûres!

@+ Mariane

2 commentaires:

  1. Comme je dis souvent "la vie n'est pas soumise à la direction littéraire". :p Mais oui, y'a des trucs incroyables et véridiques qui sont arrivés... et faut savoir les enrober pour en faire des bonnes histoires (mais quand on y arrive, c'est génial!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La vie n'est pas soumise à la direction littéraire... Je note! :P

      Supprimer