jeudi 7 avril 2016

Trilogie des tempêtes: 2- L'arrivée des tempêtes de Mercedes Lackey

Trilogie des tempêtes  tome 2  L'arrivée des tempêtes  Mercedes Lackey  Milady 511 pages


Résumé:
La digue mise en place par les mages de Valdémar et leurs alliés ne tiendra pas éternellement, mais pour l'instant, elle assure la sécurité de tous, laissant un peu de repos aux habitants du pays.  An'desha, sa peur de Mornelithe Fléaufaucon vaincue, affirme son indépendance, laissant Flammechant dans le doute et le désarroi.  Karal lutte pour faire sa place en tant qu'ambassadeur de Karse, malgré son jeune âge.  À l'autre bout du continent, Treman tente par tous les moments d'assurer la survie de ses hommes dans un monde privé de magie, car lui ne bénéficie par de la protection de la digue.  Cependant, les calculs des mathématiciens de la cour valdémarane sont formels: bientôt, une tempête magique plus forte que les autres emportera la digue et bouleversera le pays.  À moins qu'ils n'essaient d'utiliser une arme encore plus puissante, provenant du fond des âges, fabriquée par nul autre qu'Urtho, le mage du silence, celui qui est à l'origine des tempêtes magiques.

Mon avis:
Lire le deuxième tome de cette trilogie est moins lire un roman distinct que de lire une continuité dans une même histoire.  Tout ce qui avait été mis en place dans le premier tome se poursuit ici, selon les personnages.  Pas de grands retournements donc.  Cela en fait un roman un tantinet moins intéressant que le premier, même si la lecture demeure très agréable.  Treman en particulier, avec ses constants questionnements, est très intéressant.  La peur viscérale de Karal de ne pas être pris au sérieux comme ambassadeur de Karse également.  Et puis, il y a Altra, le Chat du Feu, son compagnon.  Et Florian, le Compagnon qui s'intéresse de près à lui.  À penser que s'il n'avait pas été karsite et engagé auprès de Vkandis, le Collegium aurait eu un Héraut de plus!  Je n'ai pas grand chose à ajouter de plus par rapport à ma critique du premier tome tellement celui-ci est en continuité, ce qui n'est pas vraiment une force à mon avis: ça manque de personnalité.  Pourquoi écrire cette histoire en trois tomes?  Un seul très long aurait suffit à mon avis.  Raisons éditoriales sans doute.  Bref, une très bonne lecture, un bon moment, tout est bien, mais un manque de personnalité propre à ce tome qui fait que l'on se demande pourquoi l'auteure l'a écrit.

Ma note: 4/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire